L’Espagne à fond dans l’égalité et l’équité des genres
APS
SENEGAL-ESPAGNE-SOCIETE-GENRE

L’Espagne à fond dans l’égalité et l’équité des genres

Saly-Portudal (Mbour), 4 oct (APS) – L’égalité et l’équité des genres sont une marque de la coopération espagnole et de l’action internationale du Royaume d’Espagne, a indiqué, mercredi à Saly-Portudal (Mbour), son ambassadeur au Sénégal, Alberto Virella.
 
 
Cela est conforté par la création d’ONU-Femmes qui est "un engagement fondamental" de l’Espagne auprès de l’Organisation des Nations unies pour donner "un exemple mondial", a dit Alberto Virella à l’ouverture d’un atelier de construction et de validation de l’indice national de la parité, à l’initiative de l’Observatoire national de la parité (ONP).

"La coopération espagnole travaille dans beaucoup de domaines qui touchent les femmes de façon spéciale. Je viens de visiter plusieurs interventions de la coopération espagnole en Casamance, précisément dans la région de Kolda (sud) et là-bas, la plupart des bénéficiaires identifiés de cette coopération sont des femmes", a-t-il dit pour justifier l’importance que son pays accorde au genre.

"A l’égard du secteur de la bonne gouvernance, l’une des priorités de la coopération espagnole au Sénégal, depuis 2012, c’est la capacitation des femmes lors des échéances électorales", a expliqué le diplomate.

"On va continuer à travailler, mais pas seulement dans la formation et la capacitation. C’est la vision, la politique de l’Etat du Sénégal qui croit qu’il faut développer des outils, des statistiques et des indicateurs qui nous permettent de vérifier les progrès faits par le Sénégal qui est un pays référence et exemplaire dans le domaine de la parité des hommes et des femmes", a souligné M. Virella.

"Il faut mesurer les progrès, bien étudier les statistiques et se doter des moyens et méthodes, pour le faire de façon précise. C’est pour cette raison que lorsqu’on a reçu la proposition de l’ONP de faire participer la coopération espagnole dans ce processus d’élaboration, de construction d’un indice national de la parité, on s’est rendu compte que c’est pleinement cohérent vis-à-vis du travail déjà entamé à l’égard de la capacitation, de l’autonomisation économique des femmes sénégalaises", a ajouté Alberto Virella.



ADE/PON