Un officiel rappelle l’importance de la prise en charge du genre à l’école
APS
SENEGAL-SOCIETE

Un officiel rappelle l’importance de la prise en charge du genre à l’école

Kaolack, 24 août (APS) – La secrétaire exécutive du Cadre de coordination des interventions sur l’éducation des filles, Marie Siby Faye, a souligné jeudi à Kaolack (centre) la nécessité pour le système éducatif sénégalais de disposer de ressources humaines aptes à prendre en charge les questions de genre dans la formation des élèves.
 
"Nous devons disposer de ressources humaines qualifiées répondant aux préoccupations des populations et à la production d’enfants et de sénégalais conscients des questions d’équité et d’égalité", a-t-elle notamment déclaré.
 
Elle s’entretenait avec des journalistes en marge de l’ouverture d’un atelier national de renforcement de capacités des responsables des bureaux Genre des inspections d’académie (IA) et des inspections de l’éducation et de la formation (IEF) de plusieurs localités du pays.
 
Des acteurs provenant des régions de Matam (nord), Kédougou et Tambacounda (est), et des régions sud du pays, Kolda, Ziguinchor et Oussouye prennent part à cette rencontre ouverte le même jour dans la capitale du Saloum.
 
"Il s’agit de partager avec ces responsables sur le concept genre, de revenir sur les enjeux que pose la problématique de l’intégration de la dimension genre dans le secteur de l’éducation", a expliqué Mme Faye, conseillère technique en genre au ministère de l’Education nationale.
 
Selon elle, la réunion prévue sur trois jours vise également à échanger sur la Stratégie nationale sur l’équité et l’égalité de genre (SNEG) pour le secteur de l’éducation.
 
"Nous allons essayer d’identifier des axes stratégiques qui permettent la prise en compte de la dimension genre dans les activités des IA et des IEF en terme de planification et d’opérationnalisation", a-t-elle fait savoir.
 
L’un des objectifs de l’atelier porte également sur l’élaboration d’une feuille de route devant permettre à l’avenir d’évaluer les résultats et de proposer des solutions pour remédier les difficultés, a-t-elle rappelé.
 
"Les bureaux Partenariat, communication et genre nouvellement créés par le décret régissant le fonctionnement et l’organisation des IA et des IEF sont les meilleurs relativement à leurs missions pour prendre en charge ces questions d’équité et d’égalité en milieu scolaire", a indiqué Marie Siby Faye. 
 
"Ce sont des enseignants qui travaillent dans ces structures. Nous devons donc travailler à les former sur la problématique du genre et travailler à faire de sorte que les questions d’équité et d’égalité soient prises en compte en milieu scolaire", a-t-elle fait valoir.


AKS/ASB