Fatoumatta Tambajang désignée
APS
AFRIQUE-GENRE-RECOMPENSE

Fatoumatta Tambajang désignée "Femme africaine de l’année" par le magazine New African Women

Dakar, 13 avr (APS) - La vice présidente gambienne Fatoumatta Jallow Tambajang a remporté le prix de la "Femme africaine de l’année" (2017 New African Woman of the Year), décerné par le magazine panafricain New African Woman.
 
La cérémonie de remise de ce trophée s’est déroulée mercredi soir à Dakar, à l’ouverture de l’édition 2017 du "New African Woman Forum (NAWF), qui se déroule pour la première fois en Afrique.
 
Ce prix décerné à la vice-présidente gambienne a été remis à la directrice régionale de l’ONG Article 19 Fatou Jagne Senghor, au nom de Fatoumatta Tambajang, actuellement "au cœur d’un processus important’’ caractérisé par l’avènement d’une "nouvelle Gambie".
 
Selon Mme Senghor, la lauréate "symbolise l’unité" de la nation gambienne et constitue "un modèle pour les filles et les femmes de Gambie", en prônant "le dialogue intergénérationnel" pour la restauration de ce pays enclavé dans le Sénégal.
 
"Elle a su utiliser les médias sociaux pour contourner le bâillonnement médiatique en devenant un modèle de courage et de dépassement, mais elle a pu également réunir sept partis politiques autour d’un idéal commun", a expliqué Fatou Jagne Senghor.
 
Fatou Jagne Senghor a annoncé que Mme Tambajang avait décidé de dédier ce prix à la jeunesse africaine, une manière de les appeler à rester dans leur pays pour construire le continent africain.
 
Dans la catégorie sport, le NAWF a récompensé la secrétaire générale de la Fédération internationale de football (FIFA), la Sénégalaise Fatma Diawara, parmi douze femmes considérées comme "les plus influentes" du continent.
 
Ces lauréates sont issues de plusieurs secteurs d’activité allant de l’agriculture à la culture en passant par l’éducation et les médias.
 
Le "New African Woman Forum’’ va se poursuivre jusqu’à jeudi, pour débattre de la réalisation des objectifs de l’égalité des sexes de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, a indiqué Leila Ben Hassen, directrice générale du groupe IC Publications et initiatrice du Forum.
 
La première édition du NAWF, déroulée à Londres en 2016, avait récompensé, au titre de ’’Femme africaine de l’année’’, la Sud-Africaine Geraldine Fraser-Moleketi, vice-présidente et envoyée spéciale de la Banque africaine de développement (BAD) pour les questions liées au genre.
 

MF/BK