Vers la construction de plusieurs centres de formation professionnelle à Diamniadio
APS
SENEGAL-SOCIETE-FORMATION

Vers la construction de plusieurs centres de formation professionnelle à Diamniadio

Dakar, 16 oct (APS) - Le président de la République, Macky Sall, a annoncé, lundi soir, la construction prochaine à Diamniadio de plusieurs centres de formation professionnelle dont un dédié aux métiers des Techniques de l’information et de la communication d’un coût de 20 milliards de Francs CFA.
 
Le président Sall s’exprimait lors de l’inauguration du Centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers de la mécanique et des engins motorisés (CSFP-MEM) et de l’Unité de formation aux métiers de la maitrise énergétique.
 
De même, Macky Sall a annoncé "la construction et l’équipement de 25 nouveaux centres de formation professionnelle, un centre dédié aux métiers du pétrole et du gaz à Diamniadio et un autre aux métiers de cuire et peau à Mekhé (Nord-Ouest)".
 
"Ces deux dernières infrastructures seront réalisées dans le cadre du projet de développement de compétences et de l’entreprenariat des jeunes dans les secteurs porteurs avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD) d’un coût de 12 milliards de FCFA", a-t-il précisé. 
 
En partenariat avec le Luxembourg, a poursuivi le chef de l’Etat, le gouvernement va lancer un centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers des Techniques de l’information et de la communication d’un coût de 20 milliards de FCFA.
 
Il a également rappelé la construction des centres de formation en entreprenariat et d’aviculture soutenus par l’Agence française de développement (AFD) et la Banque mondiale, ainsi que le centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers du tourisme et de l’hôtellerie en chantier. 
 
Le président Sall a aussi annoncé d’autres réformes dans le secteur avec la création du financement de la formation professionnelle et technique qui a délivré 16222 bons de formations aux jeunes.

Selon Macky Sall, il est également prévu la délivrance d’un nouveau diplôme appelé certificat de spécialité après une formation qualifiante de courte durée qui a déjà enrôlée 2642 apprenants. 
 
Il a salué le partenariat intelligent et participatif entre l’Etat du Sénégal et le secteur privé.
 
"Même dans les économies les plus développées, l’Etat ne peut pas tout faire dans le secteur de la formation professionnelle. L’apport du secteur privé est essentiel, car c’est lui qui connait les marchés, qui investit et qui emploie", a-t-il dit.

SK/ASB/OID