Thiès : Macky Sall va répondre aux doléances des apprenants de l’ISEP (ministre)
APS
SENEGAL-FORMATION-SOCIAL

Thiès : Macky Sall va répondre aux doléances des apprenants de l’ISEP (ministre)

Thiès, 25 mars (APS) - Le chef de l’Etat va apporter des réponses concrètes aux doléances des apprenants de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP) de Thiès, a assuré jeudi le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Inovation.

Cheikh Oumar Hann était venu faire l’état des lieux de la nouvelle infrastructure que le personnel et les apprenants viennent de regagner, en prélude de son inauguration, le mois prochain, par le président Macky Sall.

Le Président de la République viendra avec des propositions concrètes par rapport aux doléances des apprenants de l’ISEP de Thiès, concernant leurs conditions d’études dans leur nouveau local, a précisé Hann.
 
Les apprenants, par la voix du président de leur collectif Madou Kouyaté, ont souhaité disposer de nouvelles lignes de bus, pour leur faciliter l’accès à l’ISEP, situé à la sortie de la ville de Thiès.

Ils ont aussi plaidé pour que soit renforcé le parc de bus pédagogiques, afin de leur faciliter leur recherche de fin de formation. Madou Kouyaté a suggéré qu’un bus soit mis à la disposition de chacun des huit départements de l’ISEP.

Il a aussi évoqué la non prise en charge de l’hébergement et de la restauration des apprenants, tout en sollicitant l’accompagnement de l’autorité par une généralisation de la bourse entière et une augmentation de la subvention à la recherche de 100.000 à 175.000 francs CFA par étudiant.

M. Kouyaté s’est aussi plaint de la cherté des frais d’inscription, qui s’élèvent à 90.000 francs, alors qu’ils sont de 25.000 francs pour les étudiants des autres universités. 

Le président du collectif des diplômés de l’ISEP, Macoumba Traoré a, quant à lui, demandé une facilitation de l’accès au financement aux ‘’plus de 800 membres’’ qui le constituent, afin de leur permettre de contribuer au développement du pays, à travers l’entreprenariat.

Les apprenants ont insisté sur l’insertion au moment où, selon Madou Kouyaté, l’ISEP met sur le marché du travail ‘’plus de 1500 techniciens chaque année’’.

Jugeant légitime l’essentiel des sollicitations des apprenants, notamment la demande à l’insertion, Cheikh Oumar Hann a promis que ‘’le Président de la République viendra avec des propositions concrètes’’.

Les questions liées à la restauration, à la généralisation de la bourse entière, au transport des étudiants seront ‘’évaluées’’ et ‘’quelque chose’’ sera proposé, leur a-t-il assuré, annonçant qu’il fera une proposition au Chef de l’Etat concernant les bourses entières.

Disant laisser la primauté au président, pour annoncer les décisions à prendre, il a indiqué, d’emblée, qu’il travaillera avec le maire Talla Sylla à la création de nouvelles lignes pour résoudre le problème du transport ‘’dans les plus brefs délais’’.

Il a aussi dit qu’il évoquera la piste d’un crédit pour l’appui à l’insertion des sortants des ISEP lors d’une rencontre qu’il tiendra avec  les recteurs.

Pour lui, l’Etat compte sur les ISEP pour résoudre la grande question de l’emploi des jeunes.

Créé en 2013, l’ISEP de Thiès compte 2.500 apprenants répartis entre 28 filières et huit départements.

La structure compte un département science agronomique, un département Energie et environnement, un département Transport logistique, un département Administration et service à la communauté, un département Informatique et télécommunications.

S’y ajoutent les départements Technologie de l’information et de la communication, Tourisme, ou encore Infrastructures, eau et assainissement.

ADI/AKS/OID