Tambacounda:sortie de la 4-ème promotion du CRFPE
APS
SENEGAL-EDUCATION

Tambacounda:sortie de la 4-ème promotion du CRFPE

Tambacounda, 18 déc (APS) - Au total 115 nouveaux enseignants issus de la quatrième promotion du Centre régional de formation des personnels de l’éducation (CRFPE) de Tambacounda –est), ont reçu dimanche, leur diplôme de fin de formation, a constaté l’APS.
 
Les désormais ex-élèves-maîtres, toute d’option français, ont choisi comme parrain, le secrétaire général de la mairie de Tambacounda, Mamadou Diallo, par ailleurs formateur audit centre. 
 
M. Diallo est un professeur de mathématiques, qui après avoir enseigné dans tous les lycées de la région, a été conseiller pédagogique itinérant (CPI) à l’Inspection d’académie, avant d’être formateur au CRFPE, a dit le directeur du CRFPE, Aboubacry Diao. 
 
Du fait de son engagement politique, M. Diallo a été nommé secrétaire général de la mairie. M. Diao l’a présenté comme un "modèle d’engagement, de sérieux, de responsabilité, mais surtout de professionnalisme". 
 
En présence des premiers concernés et d’invités, des membres du personnel du centre, dont notamment le directeur et le directeur des études Ahmad Tidiane Bocoum,ont reçu des diplômes de reconnaissance, tout comme des représentants d’écoles d’application. 
 
De pareilles occasions sont destinées, a expliqué Aboubacry Diao, à ‘’galvaniser’’ les nouveaux sortants, à les pousser à être des responsables, de bons instituteurs conscients qu’il y a des enfants qui comptent sur eux. 
 
Louant la bonne conduite des élèves-maîtres de cette année, il a souligné que "la correction a été le maître-mot" de cette promotion. Le directeur du CRFPE a exhorté ses nouveaux collègues à offrir aux enfants qui leur seront bientôt confiés un "modèle d’assiduité, de ponctualité et d’amour du travail bien accompli"
 
A propos de leurs performances, M. Diao a relevé que les notes dont dispose l’administration, à savoir celles de contrôle continu, de stage, de conduite, tout comme leurs notes obtenues à l’oral, sont "très bonnes". 
 
"Maintenant, on attend de voir ce que ça va donner à l’écrit (qui) sera corrigé à Dakar", a-t-il dit."Nous avons bon espoir ; ça augure une admission de tout le monde, si ça se passe bien là-bas", a-t-il dit, évoquant la ‘’très bonne formation’’ qui leur a été dispensée sur place. 
 
En termes de classement au niveau national, "ce n’est pas assuré" que le CRFPE de Tambacounda, puisse arriver en tête parmi les 14 autres du pays, puisqu’"on ne sait pas ce que les autres ont fait", a-t-il toutefois relevé, notant qu’ailleurs les élèves-maîtres sont aussi très bien formés. 
 
M. Diao s’est réjoui de ce qu’avec le mode de recrutement actuel,"les gens (leur) viennent maintenant avec un niveau académique beaucoup plus acceptable que d’antan", avec parmi eux quelques titulaires de master. 
 
Le responsable du CRFPE a dit espérer que "dans cinq à six ans", les enseignants qui seront dans les écoles, seront "tous des enseignants de qualité", en plus de ceux qui y sont déjà. 
 
"C’est après la sortie que la formation va réellement commencer’’, a dit le parrain dans son allocution, précisant qu’ ‘’un enseignant doit être en perpétuelle formation". 
 
D’abord avec ses collègues dans le cadre des cellules pédagogiques, ensuite auprès du directeur de l’école où il est appelé à servir, et qui le plus souvent, est plus ancien et plus expérimenté."N’hésitez pas à montrer votre fiche à votre directeur, pas pour une sanction, mais pour vous améliorer", leur a-t-il conseillé.
Mamadou
 
Diallo a aussi invité les membres de la quatrième promotion à faire preuve de capacité d’adaptation par rapport à leur environnement de travail. Qu’il s’agisse du milieu urbain ou rural, de l’école ou encore de la classe où ils devront officier. "Je vous appelle à l’engagement pour réussir votre mission et faire réussir vos élèves", leur a-t-il lancé.
 


ADI/ASB