Aéronautique, robotique, etc, au menu des activités du Club scientifique de Mariama Bâ
APS
SENEGAL-FORMATION

Aéronautique, robotique, etc, au menu des activités du Club scientifique de Mariama Bâ

Dakar, 7 nov (APS) – Le club scientifique de la Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée compte réaliser plusieurs activités pour inciter les filles à embrasser les disciplines scientifiques dont l’aérnonautique, a indiqué son coordonnateur, Pr N’Fally Diemé.

’’Nous avons créé un club scientifique à Mariama Ba et pour le faire vivre, nous organisons chaque année des activités où nous invitons les autorités et d’autres écoles pour y assister’’, a-t-il dit.
 
Pr Diemé intervenait, à l’occasion de la 3ème édition des ’’Mercredis de la science’’ axée sur le thème ’’Culture scientifique pour tous et partout’’.
 
Pour cette année, a-t-il poursuivi, le club a jugé nécessaire de créer plusieurs compartiments dont l’aéronautique, la robotique et le groupe "Jigene ci tech". L’objectif est de susciter l’engouement et pousser les filles à aimer et pratiquer les sciences, a expliqué le professeur Diémé.
 
S’agissant du groupe aéronautique, il sera question pour les élèves d’expliquer le fonctionnement d’un avion et le métier de l’aéronautique à travers un exposé. 
 
’’Les élèves iront chercher les informations nécessaires pour les partager avec leurs condisciples. Il s’agira au cours de ces activités de créer des avions ou des maquettes d’avions en vue d’expliquer aux gens son fonctionnement’’, a-t-il souligné. 
 
Le groupe de robotique fait énormément de programmation en utilisant certains logiciels notamment celui du ‘’scratch’’ pour l’initiation dans ce domaine, a t-il expliqué.

’’Nous avons compris qu’avec l’avancée de la technologie, on ne devra pas seulement se limiter à lire et à écrire, mais toute élève devra apprendre à coder’’, a-t-il ajouté, notant que le 3ème groupe nommé "Jigene ci tech", utilise des logiciels mathématiques et les algorithmes pour faire des exercices.
 
’’Ce compartiment a pour mission d’utiliser aussi des réseaux sociaux pour des besoins pédagogiques, afin d’aider des élèves en difficulté’’, a t-il expliqué.
 
Pr Diemé a laissé entendre que depuis la création du club scientifique au sein de l’école, les filles s’intéressent de plus en plus aux séries scientifques au détriment des séries littéraires.
 
 
 

AMN/OID