Le centre sectoriel de formation de Diama compte démarrer les cours le 4 novembre prochain
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-FORMATION

Le centre sectoriel de formation de Diama compte démarrer les cours le 4 novembre prochain

Diama (Saint-Louis), 23 sept (APS) - Le centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers agricoles de Diama a pris les dispositions nécessaires "pour un démarrage effectif des cours’’ le 4 novembre prochain, a annoncé son directeur, Félix Tavarez.
 
"Les dispositions sont prises pour un démarrage effectif des cours à cette date, parce que la phase de recrutement est terminée, les formateurs sont sur place ainsi que l’équipe pédagogique. Les enseignements vont commencer, après l’arrivée des jeunes apprenants", a-t-il annoncé. 
 
M Tavarez, accompagné de la représentante de l’Agence française de développement (AFD), du directeur général de l’AGETIP et des responsables du département de la formation professionnelle, visitait dimanche les chantiers de centre de formation professionnelle situé dans la commune de Diama, dans le département de Saint-Louis.
 
Selon lui, les infrastructures du centre sont déjà terminés et ses pensionnaires, au nombre de 32, ont été aussi sélectionnés à l’issue d’un concours.
 
Ils vont suivre une formation de 2 ans pour devenir de techniciens des métiers agricoles, a précisé M. Tavarez, selon qui en dehors de la formation initiale, il est prévu un volet formation continue à l’intention des professionnels de la zone de la vallée du fleuve Sénégal, en fonction des besoins exprimés.
 
Alexia Levesque, chef de projet à l’AFD de Paris, s’est réjouie de l’achèvement des chantiers de ce centre qui a-t-elle dit "participe aux efforts de création de centres de formation professionnelle sur le machinisme agricole que le ministère de la Formation a entamé sur les filières porteuses de l’économie du Sénégal". 
 
Mme Levesque a aussi salué "la synergie" entre l’AFD et le ministère de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat, dans la perspective d’offrir aux jeunes des branches professionnelles pour leur formation.
 
El Malick Gaye, directeur général de l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public (AGETIP), a quant à lui annoncé que ce centre de Diama, dont la construction a nécessité un financement de plus de 5 milliards de francs CFA, soit 8 millions d’euros, sera livré "dans 15 jours".
 
Il s’inscrit dans le prolongement du centre de formation professionnelle de Diamniadio, déjà inauguré par le chef de l’Etat, Macky Sall, pour le compte d’un programme de réalisation d’infrastructures de formation équipées de matériel de dernière génération, a-t-il noté.
 
BD/BK