Résilience urbaine : plaidoyer pour des ’’démarches transversales et inclusives’’
APS
SENEGAL-CHANGEMENT CLIMATIQUE

Résilience urbaine : plaidoyer pour des ’’démarches transversales et inclusives’’

Saly-Portudal (Mbour), 6 nov (APS) -La problématique de la résilience urbaine appelle des réflexions et des ‘’démarches résolument transversales et inclusives’’, a indiqué, mardi, Ousmane Ndong, chef de service de la formation au ministère de la Gouvernance territoriale.
 
Il s’exprimait à Saly-Portudal (Mbour, ouest) au démarrage de la sixième session de formation de l’Agence de développement municipal (ADM), sur le thème : ‘’Prospective territoriale appliquée à la gestion urbaine pour l’adaptation au changement climatique’’.

Ces réflexions ne peuvent non plus faire l’économie de l’intégration de questionnements sur le genre et la protection des groupes vulnérables, a t-il estimé. 
 
Selon lui, cette rencontre ’’est une belle opportunité d’échange et de partage entre acteurs d’horizons pourtant divers, mais réunis par cette impérieuse nécessité de porter, tous ensemble, la réflexion pour des solutions aux problèmes liés au changement climatique en milieu urbain’’.
 
L’État du Sénégal, a t-il dit, a décidé de poursuivre ses efforts en termes de réalisation d’ouvrages de drainage et d’équipements destinés à renforcer la résilience des territoires ainsi que l’amélioration de la planification urbaine, par rapport à la problématique de l’adaptation au changement climatique en zone périurbaine dakaroise mais aussi à Saint-Louis en proie à l’érosion côtière.
 
’’L’importance stratégique de l’exercice auquel nous allons nous livrer justifie la pluralité des acteurs ici présents et la portée du pari qu’ils doivent faire de développer ensemble une vision prospective commune sur les leviers dont disposent nos territoires face à ces enjeux de résilience au changement climatique (...)’, a souligné M. Ndong. 
 
’’Ces risques dont nous parlons sont de nature diverse et d’intensité tout aussi variée. Mais nous convenons tous qu’ils impactent les espaces et les hommes de manière différenciée souvent en fonction de leur niveau de vulnérabilité’’, a-t-il dit. 
 
 
 

ADE/OID/MD