Kaolack : les sortants de l’ENSOA appelés à saisir la dimension de leur responsabilité
APS
SENEGAL-ARMEE-FORMATION

Kaolack : les sortants de l’ENSOA appelés à saisir la dimension de leur responsabilité

Koutal (Kaolack), 9 juil (APS) - Le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba, a invité, vendredi, les sortants de la 39e promotion de l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA), sise à Koutal (Kaolack), à saisir la dimension de la responsabilité qui pèse sur leurs épaules. 
 
"Chers sous-officiers de la 39e promotion, le métier des armes que vous avez choisi a beaucoup de contraintes. Mais, sa noblesse se situe dans la défense de la flamme patriotique au prix du sacrifice suprême. Il vous appartient désormais de saisir la dimension de la responsabilité qui pèse sur vos épaules au moment où vous aurez la charge de mener vos hommes au combat", leur a-t-il lancé. 
 
Me Kaba présidait à Koutal la cérémonie marquant la sortie de la 39e promotion de l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA). 
 
Une cérémonie jumelée cette année avec la célébration du cinquantenaire de l’ENSOA.

La manifestation a enregistré, entre autres, la présence du général de corps d’armée, Cheikh Wade, chef d’état-major général des armées et d’autorités civiles et militaires.
 
"Le thème du cinquantenaire de votre école +Etre sous-officier au 21 ème siècle+ vous interpelle à plus d’un titre. En effet, les menaces multiformes rendent plus complexes nos interventions", a souligné Sidiki Kaba.

"Il s’agit en réalité d’un profond changement de paradigme qui appelle de nouvelles postures de votre part dans plusieurs domaines. Ceci exigera une capacité d’adaptation rapide, de nouvelles stratégies d’approche et une efficacité opérationnelle exemplaire", a-t-il insisté.
 
Au-delà du rituel du baptême de promotion, a indiqué le ministre des Forces armées, "cette cérémonie porte le symbole de la vitalité des forces armées promis par le président de la République, Macky Sall, à travers un important programme stratégique pour une montée en puissance des armées dont la formation en constitue un axe fondamental".
 
"Jeunes sergents de la 39e promotion de l’Ecole nationale des sous-officiers d’active, je suis d’autant plus fier que je partage sans réserve les valeurs cardinales évoquées il y a quelques instants par votre commandant d’école et qui ont pour noms : discipline, éthique et courage", a encore dit le ministre des Forces armées.
 
Il leur a recommandé de s’inspirer de l’exemple de leur parrain, sergent Younouss Badji de la 19e promotion de l’ENSOA tombé au champ d’honneur le 14 avril 2002, en Casamance. 
 
Feu sergent Younouss Badji, a vu le jour le 10 juin 1973, à Kartiak (en Casamance).

A sa sortie de l’ENSOA, le 19 octobre 2001 avec de brillants résultats, il est promu à titre définitif au grade de sergent pour compter du 1er octobre 2001 et affecté au bataillon des parachutistes où il s’est fait remarquer par ses qualités exceptionnelles de chef de groupe, a rappelé le ministre. 
 
C’est ainsi que "feu Younouss Badji fut désigné pour une mission en zone militaire numéro 5 (…) dans le secteur de Niassia", dans la région de Ziguinchor, a-t-il rappelé. 
 
Le 14 avril 2002, il a perdu la vie dans l’accident d’un véhicule au cours d’une patrouille de liaison sur l’axe Kaguik-Missira. 
 
Créée en 1971, l’ENSOA a "mis à la disposition de nos armées et de celles de la sous-région des sous-officiers compétents et qualifiés (…)", selon son commandant, le colonel Badara Ndiaye. 
 
L’ENSOA a précise-t-il formé à ce jour 39 promotions, soit 2.109 sous-officiers dont 253 des armées de pays amis, notamment le Burkina Faso, le Mali, la République de Guinée, la République Centrafricaine, la Guinée Equatoriale, le Tchad, la République de Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Niger, la Guinée Bissau et la Gambie.
 
"Le genre a été pris en compte dans cette école avec la première intégration des filles dans les promotions en 2009. Depuis cette année, 102 sous-officiers féminins ont été formés dont six des pays amis", a signalé le colonel Ndiaye.
 
La 39 ème promotion comprend 74 sous-officiers dont 69 Sénégalais et cinq stagiaires issus des pays amis, que sont le Cameroun, la Guinée Bissau, la République de Guinée, le Niger et la Côte d’Ivoire. 

MNF/ASG/BK