Kaolack : l’ONFP renforce les capacités des porteurs de PFI
APS
SENEGAL-FORMATION

Kaolack : l’ONFP renforce les capacités des porteurs de PFI

Kaolack, 18 août (APS) – Une vingtaine de responsables d’établissements de formation professionnelle et d’acteurs du secteur ont pris part à une session de renforcement de capacités en suivi et évaluation des projets de formation et d’insertion (PFI), achevée vendredi à Kaolack (centre), a constaté l’APS.

Ces responsables de six centres publics de formation professionnelle (CFP) des régions de Diourbel, Fatick et Kaolack (centre) ont notamment participé à cette rencontre de trois jours destinée à renforcer leurs capacités dans le cadre de la gestion axée sur les résultats (GAR).
 
"Nous avons regroupé les responsables des six établissements bénéficiaires de financements à des projets de formation et d’insertion. Le but recherché a été de leur fournir les outils nécessaires pour une bonne réussite des projets", a indiqué à des journalistes, Sékou Badji, directeur de la planification à l’Office national de la formation professionnelle.
 
L’ONFP est l’organe d’exécution de ce projet dénommée "SEN 028’’ et financé à plus de 400 millions de francs à travers la coopération avec le Duché du Luxembourg. Il est mis en œuvre dans le centre et le nord du pays, selon les initiateurs.
 
"Cette session de formation va beaucoup nous apporter en améliorant la mise en œuvre de nos projets respectifs. Nous avions certes des outils d’évaluation à notre disposition, mais nous avions besoin de ce renforcement dans un contexte de gestion axée sur les résultats", a souligné, Fatou Binetou Mbaye, responsable de CFP.
 
Les PFI constituent "une innovation majeure" des établissements de formation professionnelle appuyée par le ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, lit-on dans son documentation de présentation.
 
Ils vise notamment à dynamiser le système de formation professionnelle et technique (FPT), à pérenniser le financement de la formation professionnelle, et à développer une offre de formation diversifiée de qualité et adaptée aux besoins de l’économie, indique la même source.
 
Par la mise en œuvre des PFI, la tutelle entend promouvoir une ouverture des établissements de formation sur leur environnement par le biais d’un partenariat public-privé, rapporte le document.
 
 
AKS/BK