FEG 2018 : la délégation sénégalaise salue l’intérêt que suscite son système d’enseignement
APS
AFRIQUE-GUINEE-FORMATION

FEG 2018 : la délégation sénégalaise salue l’intérêt que suscite son système d’enseignement

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Ka+++
 
Conakry, 11 mai (APS) - La délégation sénégalaise au deuxième Forum de l’étudiant guinéen (FEG) s’est félicitée, vendredi à Conakry, de l’engouement des élèves et étudiants guinéens pour l’enseignement au Sénégal.
 
"Des étudiants et élèves guinéens s’intéressent beaucoup aux formations qu’offrent les universités au Sénégal. Depuis hier, ils ne cessent de venir nous voir pour connaître les possibilités qu’offrent notre pays", a dit la représentante de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Jeanne Gomis. 
 
Une délégation du Sénégal d’une vingtaine de personnes participe à ce forum. Elle est composée des représentants des universités Cheikh Anta Diop, Gaston Berger de Saint-Louis, Assane Seck de Ziguinchor, Alioune Diop de Bambey, l’université virtuelle, entre autres.
 
La délégation a son stand dans le vaste hall du palais du Peuple où se tient le forum depuis jeudi. Les représentants de ces universités sénégalaises animent le stand. Ils sont chargés, chacun, d’expliquer et de vendre l’image de son université.
 
Selon Gomis, "il n’y a pas que les étudiants qui viennent, mais aussi des élèves sont intéressés. Ils veulent savoir les chances qu’ils ont d’être orientés dans nos universités". 
 
"L’UCAD offre une panoplie de formations. J’ai constaté qu’ils s’intéressent plus aux formations communication et multimédia, et aux filières scientifiques", a-t-elle dit, saluant cet intérêt qui selon elle, va profiter au développement de l’économie.
 
Pour le président de l’amicale des étudiants du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) de l’UCAD, il s’agit de montrer aux "étudiants guinéens ce que nous avons comme formation et plan d’enseignement dans nos écoles et instituts".
 
"Nous attendons beaucoup de ce forum, mais aussi nous sommes venus pour donner et vendre les mérites de nos universités. Voir ce qu’il faut améliorer. Et depuis ce matin, ils ne cessent de venir voir comment nous sommes organisés au Sénégal", a soutenu Diène. 
 
De son côté, la présidente de l’amicale des étudiants en médecine de l’Unités de formation et de recherche (UFR) santé de l’université Assane Seck de Ziguinchor, a indiqué que l’objectif est de faire la promotion de ces enseignements.
 
"Ils sont intéressés par ce que nous faisons et nous en avons profité pour leur dire que pour faire de la médecine, il faut faire de la pratique", a-t-elle dit, se félicitant de la chance qu’ont les étudiants sénégalais à intégrer le milieu professionnel pour parfaire leur formation.

SK/ASB/OID