Diass : 65 jeunes formés en entreprenariat
APS
SENEGAL-JEUNESSE-EMPLOI-FORMATION

Diass : 65 jeunes formés en entreprenariat

Diass (Mbour), 19 mai (APS) – Quelques 65 jeunes issus de la commune de Diass (Mbour, ouest) ont reçu, samedi, leurs attestations de formation en entreprenariat leur permettant de s’articuler davantage aux politiques publiques, a constaté l’APS.
 
 
Organisée en partenariat avec l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (ANPEJ), cette formation de trois jours est à l’initiative du directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), Mamadou Ndione.
 
"L’objectif visé, c’est d’aider les jeunes à s’articuler davantage aux politiques publiques. (...) la question de l’emploi, c’est d’abord une question de formation ; et la formation, c’est d’abord une question d’information" a dit M. Ndione.

Qui a estimé qu’il faut avoir "la bonne information, être formé en rapport aux priorités actuelles du marché du travail mais aussi pour pouvoir s’auto-employer".
 
Parmi les jeunes bénéficiaires de cette formation, une trentaine sont membres d’associations sportives et culturelles (ASC) de Diass et la plupart d’entre eux ont déposé leurs projets à l’ANPEJ et d’autres sont sensibilisés sur les opportunités offertes par la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER).
 
"En tant que cadre originaire de la localité, il était de notre devoir civique d’aider les jeunes à mieux comprendre les enjeux liés à la formation et à l’emploi", a indiqué M. Ndione.
 
Pour le chef de l’antenne régionale de l’ANPEJ à Thiès, Waly Bakhoum, "la formation est un préalable avant même l’octroi de financement et l’accompagnement de l’ANPEJ pour la création d’entreprise avec notamment le fonds d’entreprenariat jeune (FEJ)".
 
De son côté, le coordonnateur de cette formation, Malick Seck a précisé qu’"aucune discrimination encore moins politique" n’a eu lieu dans cette formation, parce que les ASC ont été mises à contribution. 
 
"La seule politique que l’on peut noter dans cette activité de formation, c’est que son initiateur s’est engagé dans une politique de développement", a indiqué M. Seck, soulignant que les jeunes de la commune de Diass sont confrontés à d’énormes problèmes d’accès à l’emploi.
 
 
ADE/PON