Des étudiants de l’Université de Thiès formés aux métiers aéroportuaires
APS
SENEGAL-AVIATION-FORMATION

Des étudiants de l’Université de Thiès formés aux métiers aéroportuaires

Diamniadio, 30 juil (APS) - Quelque 28 étudiants de l’Université de Thiès ont reçu mardi à Diamniadio leur diplôme au centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio, après une formation aux métiers aéroportuaires, a constaté l’APS.
 
Cette formation qui a duré six mois s’inscrit dans la politique de RSE de la société Limmmak-AIBD-Summa (LAS), gestionnaire de l’AIBD. Elle a été mise en œuvre à travers une institution de formation dénommée ’’LAS Académie’’, grâce au concours d’experts de l’Université de Bogazici d’Istanbul, de l’ Ecole régionale de navigation aérienne et du management (ERNAM) de Dakar, en collaboration avec l’Université de Thiès.
 
Sur quelque 300 postulants, 30 – 18 garçons et 12 filles - ont été admis à suivre cette session qui a porté sur 14 à 15 modules, liés à la gestion aéroportuaire, comme la sûreté, la cyber-sécurité, les opérations aéroportuaires, parallèlement à leur cursus universitaire.
 
 A l’arrivée, 28 ont reçu leur parchemin.
 
Selon le directeur général de LAS Xavier Mary, la société va recruter ‘’quelques-uns’’ de ces lauréats, et accompagnera les autres dans leur recherche d’emploi, y compris à l’étranger. 
 
Le ministre du Tourisme et des transports aériens Alioune Sarr, a présidé la cérémonie de remise des diplômes, en présence du recteur de l’Université de Thiès, Ramatoulaye Diagne Mbengue.
 
Il a salué cette ‘’initiative heureuse’’, touchant à un domaine aussi ‘’stratégique’’ que le capital humain, ‘’ un pilier du PSE’’ (Plan Sénégal émergent). ‘’L’aviation est un secteur de très haute précision et de très haute compétition’’, a-t-il noté.
 
M. Sarr a fait part de son souhait de voir les autres entreprises contribuer aussi à la formation du capital humain, dans les régions où elles interviennent. 
 
‘’Si toutes les compagnies au Sénégal dans les régions où elles de trouvent en faisaient (de même), cela contribuerait à accélérer l’atteinte des objectifs que nous avons’’, a-t-il dit.
 
Alioune Sarr a évoqué, à ce propos, la possibilité pour les sociétés pétrolières de se lancer dans cette dynamique à Saint-Louis en rapport avec l’Université Gaston Berger (UGB).

Cela est valable pour les sociétés minières de Kédougou et les sociétés halieutiques, a-t-il ajouté, soulignant que ‘’les nations se différentient par la qualité de leur capital humain’’.
 
Le ministre a invité les diplômés à s’armer d’éthique et de déontologie dans la pratique de leur métier. ‘’Un expert sans éthique et sans déontologie est un monstre’’, a-t-il noté, en les exhortant à valoriser, par leur savoir-faire et leur savoir être, ces parchemins qui ne constituent ‘’pas une fin en soi’’
 
Le PSE s’appuie sur des projets structurants dont le nouvel aéroport, un des axes du hub aérien à côté de deux autres que sont la compagnie nationale Air Sénégal et la construction d’aéroports régionaux de classe internationale, a noté Alioune Sarr.
 
Pour lui, former des universitaires de la région de Thiès où est localisé l’aéroport, aux métiers aéroportuaires, relève d’une ‘’approche stratégique’’.
 
L’Université de Thiès ‘’ne pouvait rester indifférente’’ à la présence d’un aéroport dans la région et n’a pas hésité à participer à cette expérience, a dit pour sa part Ramatoulaye Diagne Mbengue. Elle a montré la disponibilité de l’institution à poursuivre ce partenariat tout en restant ouverte à d’autres.
 
Le directeur du Centre de formation continue de l’Université de Bogazici (BULLC), Atabarut Tamer, a souligné le rôle leader de cette institution universitaire en Turquie, classée parmi les 200 meilleures universités au monde. 
 
Abdoulaye Thiaw, ingénieur en génie civil, spécialisé en géotechnique, et major de la promotion, a dit toute sa satisfaction d’avoir pu accomplir son rêve à travers cette opportunité, après avoir tenté en vain de passer le concours de l’ASECNA.
 
 
 

ADI/OID