André Peytavin veut devenir une institution de formation de référence
APS
SENEGAL-EDUCATION

André Peytavin veut devenir une institution de formation de référence

Saint-Louis, 24 oct (APS) - Le lycée technique André Peytavin (LTAP) de Saint-Louis cherche à se positionner comme une institution de formation de référence en portant ses capacités à plus de 1000 étudiants d’ici à 2020, en vue de s’ouvrir notamment à l’Afrique de l’Ouest. 
 
Son proviseur, Momar Amar, indique que l’équipe de formation du lycée, constituée de 99 formateurs, "travaille en synergie et dans un engagement total", en "s’appuyant sur un plan stratégique visant à diversifier l’offre de formation et à élargir la capacité d’accueil à plus de 1000 étudiants d’ici 2020".
 
L’année 2018-2019 marque "l’an 1 du lycée new look" et l’équipe pédagogique et administrative, à travers "une vision futuriste", envisage de "faire de l’établissement, une institution de formation de référence, pour accueillir les étudiants sénégalais et de l’Afrique de l’Ouest".
 
Le Lycée technique André Peytavin de Saint-Louis (LTAP), établissement public de formation technique et professionnelle, est né des Cours professionnels du Sénégal, créés en 1927 et transformés en centre d’apprentissage en 1938.
 
En 1947, l’établissement devint un collège technique annexé à un centre d’apprentissage. Devenu un lycée technique en 1961, il prit le nom d’André Peytavin (ancien ministre du Sénégal) en 1965. 
 
Le LTAP offre un enseignement technique et scientifique aux élèves des classes de seconde, première et terminale (cycle secondaire).

Cet enseignement mène au baccalauréat technique après trois ans d’études dans les séries S3 (sciences et techniques industrielles), T1 (fabrication mécanique), T2 (électrotechnique/électronique), STEG (sciences et techniques de l’économie et de la gestion).

BD/ASG/BK