Ziguinchor : rentrée
APS
SENEGAL-EDUCATION-RENTREE

Ziguinchor : rentrée "satisfaisante", une plus grande mobilisation des écoliers souhaitée

Ziguinchor, 9 oct (APS) – La rentrée scolaire est "globalement satisfaisante" dans la commune de Ziguinchor (sud) où le concept "Ubi Tey, Jang Tey" s’est matérialisé dans plusieurs établissements visités lundi par les autorités administratives et académiques.
 
"Nous avons constaté que l’administration et le personnel enseignant sont sur place. Certains enseignants ont même commencé les cours. Le concept +Ubi Tey, Jang Tey+ relève donc du possible ici à Ziguinchor", s’est félicité l’adjoint au gouverneur en charge du développement, Latyr Ndiaye.
 
Il était à la tête d’une délégation composée de l’inspecteur d’académie de Ziguinchor, des inspecteurs de l’éducation et de la formation (IEF), des élus locaux, des responsables de l’Association des parents d’élèves et de plusieurs autres partenaires de l’école.
 
Au cours de tournée dans les établissements scolaires, les autorités ont déploré l’absence d’affluence dans les salles de classe, malgré la présence de quelques écoliers. 
 
"La seule difficulté que nous avons notée est du côté des élèves qui ne se sont pas trop mobilisés. Quelles que soient les mesures prises par les pouvoirs publics en vue de démarrer les cours dès la rentrée, elles ne se réaliseront que si et seulement si tout monde s’y met. Que ce soient les parents d’élèves et surtout les élèves eux-mêmes (…)", a fait remarquer Latyr Ndiaye.
 
Aussi a-t-il demandé aux chefs d’établissements scolaires, de "prendre des mesures disciplinaires à l’encontre des élèves absents". "Nous ne pouvons pas démarrer les enseignements si les élèves ne sont pas sur place (…) Nous lançons un appel aux parents d’élèves en leur disant qu’il faut envoyer les enfants à l’école", a insisté l’adjoint au gouverneur de Ziguinchor.
 
"L’Etat fait beaucoup d’efforts, l’administration scolaire de même. Les enseignants ont consenti d’énormes efforts pour être sur place. Je ne peux pas comprendre pourquoi les élèves ne sont pas sur place en masse", s’est-il étonné.
 
"Les cours ont bel et bien démarré dans les cinq écoles préscolaires, 30 écoles élémentaires 10 collèges et 3 lycées dans chaque IEF ciblée pour cette rentrée. Nous avons donné des instructions à tous les chefs d’établissement et aux enseignants, de démarrer les cours même avec trois élèves", a rappelé de son côté l’inspecteur d’académie de Ziguinchor, Ismaïla Diouf.

MTN/ASG/ASB