Violence en milieu scolaire : les acteurs invités à une réflexion pour des remèdes
APS
SENEGAL-EDUCATION-APPEL

Violence en milieu scolaire : les acteurs invités à une réflexion pour des remèdes

Diourbel, 9 août (APS) - L’adjoint au gouverneur de Diourbel (centre) chargé des affaires administratives, Omar Ndiaye, a invité lundi les acteurs du système éducatif à une réflexion sur la cause des violences récurrentes en milieu scolaire impliquant notamment enseignants et apprenants.

"Ces temps-ci, nous constatons qu’il y a des difficultés au niveau de l’espace scolaire. Il y a des difficultés entre les enseignants et les élèves. Il faudrait vraiment que nous, les acteurs, puissions voir quelle en est la cause pour que rapidement on puisse trouver une solution", a-t-il dit.
 
M. Ndiaye s’adressait à des journalistes, peu après avoir effectué une tournée dans les centres d’examens du Brevet de fin d’études moyens (BFEM), en compagnie de plusieurs acteurs et partenaires de l’école.
 
La région de Diourbel compte 11108 candidats pour la session 2021 du BFEM, dont 6431 filles, contre 4677 garçons, pour 56 jurys à travers le territoire régional.
 
Selon l’adjoint du gouverneur de Diourbel chargé des affaires administratives, cette situation de violence au sein de l’espace scolaire "ternit l’image du système éducatif sénégalais". 
 
"Il faudrait que l’on arrive, par rapport aux instructions civiques, au respect de l’enseignant", a souligné l’administrateur civil, selon qui "l’apprenant doit savoir que l’enseignant représente le modèle".
 
Pour ce faire, "l’ensemble de la communauté scolaire, à savoir l’inspecteur d’académie, les IEF, les parents d’élèves, l’administration, nous avons le temps d’y réfléchir et d’y apporter les remèdes", a insisté l’adjoint au gouverneur de région.
 

FD/BK