Vers la construction d’une
APS
SENEGAL-EDUCATION

Vers la construction d’une "Maison des citoyens du monde" à Dakar

Dakar, 30 mars (APS) – Le Centre africain de complémentarité scolaire, universitaire et de promotion (CACSUP/Sénégal) ambitionne de réaliser à Dakar une cité universitaire dénommée la ’’Maison des citoyens du monde (MCM)", a annoncé, vendredi, son président, Ibrahima Eloi Sarr.
 
"(…) Nous avons remarqué depuis bientôt 20 ans que la doléance la plus posée par les étudiants est celle du logement. C’est dans ce contexte que nous avons élaboré ce projet de cité internationale universitaire dénommée la Maison des citoyens du monde", a-t-il indiqué.
 
S’exprimant à Dakar lors de la cérémonie de présentation du projet, M. Sarr a soutenu que la future cité universitaire va s’inspirer des modèles des cités internationales qui existent un peu partout dans le monde.
 
"Cependant, notre projet sera unique au monde de par sa conception, car, il va tenir compte des réalités africaines et des défis posés à notre continent", a-t-il ajouté.
 
Pour sa part, le parrain du projet, Mohamed Hmidouche (un ancien de la Banque Africaine de développement (BAD), a indiqué que la future cité internationale sera construite sur une superficie de 10 hectares. Elle aura une capacité d’accueil de 2000 étudiants et 50 enseignants-chercheurs, ainsi que des restaurants.
 
Elle disposera, selon lui, d’un centre médico-social, d’une salle de conférence, d’une médiathèque, d’une bibliothèque, d’une imprimerie, d’un centre technique (mécanique, menuiserie), des salles d’études, d’un centre d’affaires, d’une salle de cinéma, d’un stade omnisports et d’un centre de production agricole et avicole.
 
"Au-delà de l’hébergement des étudiants, la cité pourra accueillir des rencontres scientifiques et culturelles avec la grande salle de conférence’’, a-t-il dit.
 
"Dans sa conception, nous souhaiterons faire de la Maison des citoyens du monde, une cité verte et intelligente, c’est-à-dire qu’elle tiendra compte de l’utilisation des technologies très modernes, mais aussi des énergies renouvelables dans son fonctionnement", a dit le Marocain Mohamed Hmidouche.

SG/ASB/OID