USSEIN : Les travaux du site de Kaolack vont démarrer en juillet (ministre)
APS
SENEGAL-UNIVERSITE

USSEIN : Les travaux du site de Kaolack vont démarrer en juillet (ministre)

Kaolack, 18 juin (APS) - Les travaux de l’Université du Sine-Saloum El Hadj Ibrahima Niass à Kaolack vont démarrer en juillet, a annoncé le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation Cheikh Oumar Hann.

’’Nous allons démarrer en juillet les travaux du site de Kaolack qui ont été retardés par la maladie de la Covid-19’’, a dit M. Hann lors d’une visite, rappelant que ces travaux étaient initialement prévus en avril.
 
Il a noté que ’’par arbitrage du gouvernement le projet a été confié à la présidence de la République parce que cela permet de raccourcir les délais des procédures et de mobiliser toutes les ressources nécessaires pour démarrer et terminer dans les temps’’.
 
’’On ne veut pas aller dans la même direction qu’avant avec l’université Ahmadou Makhtar Mbow qui a enregistré des problèmes dans la conception et l’évaluation’’, a expliqué M. Hann, notant qu’il y’avait beaucoup de choses à régler.

Avec la présidence, ’’le ministère de l’Enseignement supérieur travaille pour qu’on ait un bon cahier de charges prenant en compte tous les projets de l’université et lorsqu’on démarrera, dans dix-huit mois avec un schéma échéancier, nous livrerons les différentes infrastructures académiques et sociales’’, a-t-il dit.

Il a assuré que ’’le social est géré’’ au niveau de son département.
 
’’Dans chaque site, nous allons construire des logements de 1000 lits, des infrastructures d’assainissement et un restaurant de mille places assises parce que nous prévoyons très rapidement que l’USSEIN puisse monter en puissance et recevoir les 30 mille étudiants prévus’’, a dit le ministre.
 
Il a signalé que les travaux des sites de Fatick et Kaffrine de cette université thématique sont en cours et vont être réceptionnés d’ici un an au maximum.
 
Le ministre a loué l’engagement du personnel enseignant et administratif qui a permis le bon fonctionnement de l’USSEIN dans des conditions difficiles.
 
Selon lui, ’’au départ peu de personnes y croyaient et ces dernières sont contentes parce que ce qui a été fait va au-delà de leurs attentes’’.
 
L’idée d’une université thématique et son installation dans le bassin arachidier relève d’une vision qui veut que notre développement se passe dans des conditions où l’équité est au centre, a dit le ministre.
 
AMD/OID