Une organisation burundaise vient s’inspirer de l’expérience de la COSYDEP
APS
SENEGAL-BURUNDI-EDUCATION

Une organisation burundaise vient s’inspirer de l’expérience de la COSYDEP

Dakar, 30 juil (APS) – L’organisation burundaise ’’Bafashebige’’ (aider les enfants à étudier) est en visite d’échange d’expériences à Dakar pour s’inspirer du modèle de la Coalition en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep).
 
La délégation de trois membres est venue apprendre certaines leçons pratiques chez la Cosydep et rencontrer les membres et différentes autorités administratives qui collaborent avec cette structure, a dit le président de "Bafashebige", Jean Samandari.
 
"On a visité un siège fonctionnel, une organisation de travail très bien orientée et précise", a-t-il confié à l’APS.
 
Pour le président de la Coalition burundaise, le plaidoyer mené dans son pays pour une éducation publique de qualité, est le même que celui de la Cosydep, d’où l’idée de "venir voir les opportunités d’échanges entre les deux coalitions", toutes membres du Réseau régional de campagne pour l’Education pour tous (Ancefa en anglais).
 
Il s’agit également pour la jeune organisation d’avoir "de meilleures connaissances sur le fonctionnement d’une coalition", a dit M. Samandari, accompagné de la coordonnatrice et du comptable.
 
Pour une première rencontre au siège de la Cosydep, la délégation burundaise a eu droit à une présentation d’usage de la Coalition, sa mission, ses objectifs, les partenariats et les activités phares menées dans le cadre de programmes et projets en faveur de l’éducation.
 
"Notre mission consiste à s’investir pour influer de manière positive et significative sur la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques d’éducation avec tous les acteurs", a rappelé la présidente du Conseil d’administration de la Cosydep, Hélène Rama Niang. 
 
Cela, a-t-elle dit, en vue de "promouvoir le droit à une éducation publique de qualité", d’où le choix de la coalition burundaise porté sur "le vécu Cosydep pour en faire une source d’inspiration".
 
Par exemple, la législation au Burundi ne leur permet pas d’avoir certaines familles d’acteurs dans leur coalition comme les syndicats d’enseignants, alors que cette composante est extrêmement importante au sein de la Cosydep, a noté Hèlène Rama Niang.
 
Au menu de la visite, des séances de travail avec la Coordination exécutive nationale (CEN), des rencontres avec des organisations membres de la Cosydep, des autorités administratives et des institutions actives dans le domaine de l’éducation.


ADL/OID/ASB