Un émissaire du Khalife général des mourides  à Yavuz Selim (communiqué)
APS
SENEGAL-EDUCATION

Un émissaire du Khalife général des mourides à Yavuz Selim (communiqué)

Dakar, 7 dec (APS) – Un émissaire du Khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, a rendu visite lundi au Groupe Yavuz Sélim, pour ‘’apporter son soutien" après que le gouvernement turc a demandé de "fermer les écoles" liées au mouvement Hizmet.

Les autorités turques accusent l’imam Fethullah Gülen, le dirigeant du mouvement Himzet exilé aux Etats-Unis, d’être le cerveau de la tentative avortée du coup d’Etat en juillet dernier.

Jeudi, le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, a confirmé que la Turquie a officiellement saisi le gouvernement sénégalais pour la fermeture des écoles turques au Sénégal.

Au nombre de neuf, ces établissements qui existent "sous forme d’associations depuis 1999", comptent "2.432 élèves et 249 enseignants".
 
Devant le spectre qui plane désormais sur ces écoles, Serigne Cheikh Thioro Mbacké a visité mardi le Groupe scolaire Yavuz Selim, pour lui apporter le soutien du Khalife général des mourides.
 
‘’Je vous demande de rester sereins, d’être à cheval sur les lois du Sénégal, de respecter les textes du ministère de l’Éducation nationale et de continuer à faire confiance à l’Etat du Sénégal’’, a dit l’émissaire du Khalife, cité par le texte. 
 
‘’Le Sénégal est un pays souverain et la population sénégalaise apprécie positivement tout ce que vous faites en matière d’éducation et en direction des populations vulnérables. Par conséquent, il n’y a point de menace", a -t-il encore dit. 
 
‘’Les conditions d’étude dans vos écoles, dotées d’instruments de dernière génération, sont favorables à l’éclosion de jeunes talents’’, a-t-il lancé. "Mieux, le Groupe Yavuz Selim cultive l’excellence, la promotion des valeurs universelles et la réussite’’, a poursuivi Serigne Cheikh Thioro Mbacké. 
 
Cité également par le communiqué, le Conseiller en éducation de la direction générale de Yavuz Selim, Ibrahima Ndour, a rappelé que le groupe scolaire n’est pas établissement turc, mais une ‘’école réellement sénégalaise de par ses effectifs (99% des élèves sont des Sénégalais)". Il a ajouté que son curriculum et son personnel, depuis le top management jusqu’au personnel de service, sont à 98 % sénégalais. 
 
Jeudi, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye, s’est montré rassurant en indiquant que le gouvernement sénégalais était en train de travailler à la sauvegarde des intérêts des 2.432 élèves menacés par une éventuelle fermeture des établissements scolaires turcs.

ADL/ASG