UASZ : le SAES offre aux étudiants des médicaments d’une valeur d’un million FCFA
APS
SENEGAL-UNIVERSITES-SANTE-SOCIAL

UASZ : le SAES offre aux étudiants des médicaments d’une valeur d’un million FCFA

Ziguinchor, 30 mai (APS) – La Coordination du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ) a remis mercredi un don de médicaments d’une valeur d’un million de francs CFA au centre médico-social de cette université, a constaté l’APS.
 
"Au moment où les universités sénégalaises tentent de réussir leur longue traversée des eaux troubles, le SAES apporte sa pierre à l’édifice en offrant aux étudiants de l’UASZ un lot de médicaments évalué à un million de FCFA’’, a expliqué Alpha Oumarou Ba, coordonnateur adjoint du SAES-UASZ.
 
Il s’exprimait au cours de la cérémonie de remise du don, en présence du recteur de l’UASZ, Dr Courfia Kéba Diawara, du directeur du Centre régional des œuvres universitaires (CROUS), des responsables du centre médico-social et des représentants de la Coordination des amicales des étudiants. 
 
A travers ce geste, le SAES veut ‘’rendre possible la survie aussi bien des enseignants-chercheurs que des étudiants qui ne cessent de se débattre pour ne pas sombrer dans une déchéance totale’’.
 
"Le SAES ne prétend guère régler définitivement le problème des étudiants en termes de prise en charge médicale, mais il se donne les moyens de montrer à l’opinion, qu’il demeure un syndicat suffisamment responsable (…)’’, a poursuivi Alpha Oumarou Ba, rappelant la ‘’Journée campus propre’’ initiée au début du mois de mai.
 
"Le rôle d’un syndicat, ce n’est pas revendiquer ou manifester dans les rues. Nous avons initié ce geste pour venir au secours des étudiants et contribuer à une prise en charge médicale au niveau du service d’urgence’’, a renchéri Ndiémé Sow, chargée des revendications du SAES-UASZ.
 
Le président de la Coordination des amicales des étudiants, Gora Thioune, s’est félicité de l’initiative des syndicalistes qui ‘’jouent souvent un rôle de parents d’élèves ou celui de sapeurs-pompiers en participant à la résolution des problèmes qui gangrènent l’espace universitaire’’.
 
‘’Il n’est pas courant de voir dans le secteur de l’enseignement supérieur une structure syndicale qui pose un acte de ce genre. Cela nous renforce et nous motive dans l’idée que l’université est une famille. Le SAES est en train de remplir son rôle dans le service à la communauté’’, a salué le recteur Courfia Kéba Diawara.

MTN/ASG/OID