Toutes
APS
SENEGAL-EDUCATION-PERSPECTIVES

Toutes "les dispositions nécessaires" sont prises pour une bonne rentrée scolaire (DEE)

Saly-Portudal (Mbour), 26 sept (APS) – Le ministère de l’Education nationale (MEN) a pris toutes "les dispositions nécessaires" pour une bonne rentrée scolaire 2017-2018, a assuré mardi la directrice de l’enseignement élémentaire (DEE), Khady Diop Mbodji.
 
"Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires, parce que la rentrée des classes se prépare avant la clôture de l’année scolaire précédente. Ce qui fait que depuis le mois de mai, en rapport avec les inspections d’académie (IA), le ministre a donné des orientations allant dans le sens de se fixer des ambitions, notamment celle de démarrer les cours dès le premier jour de la rentrée", a-t-elle fait savoir. 
 
D’après Mme Mbodji, des Comités régionaux de développement (CRD) sont en train d’être organisés sur toute l’étendue du territoire national. Des actions sont aussi menées par les inspecteurs d’académie (IA) et des inspecteurs de l’éducation et de la formation (IEF), en rapport avec les collectivités locales pour que le concept "Ubi Tey Jang Tey" (démarrer les apprentissages le jour même de la rentrée en wolof) soit réalisé encore une fois cette année, a-t-elle ajouté. 
 
Elle s’exprimait au cours d’un atelier qui a pour but de faire le bilan scolaire du sous-secteur de l’enseignement élémentaire et de partager le cadre d’orientation stratégique de la Direction de l’enseignement élémentaire (DEE) pour les cinq prochaines années. 
 
"Le bilan est globalement positif même s’il y a des réussites mais aussi des défis en termes de difficultés rencontrées, des contre-performances, parce qu’il faut le dire, on n’a pas encore tout réussi au niveau du sous-secteur de l’enseignement élémentaire", a reconnu Mme Mbodji. 
 
"Mais, on est toujours dans cette dynamique d’amélioration et c’est ça qui voudrait dire que nous enregistrerons aussi des contre-performances que nous apprécions et pour lesquelles nous allons voir, en rapport avec les acteurs directement concernés que sont les IA et les IEF, comment mettre en avant des stratégies qui puissent nous permettre d’aller de l’avant", a indiqué la DEE. 
 
Pour la mise en place de ce plan d’orientation stratégique, le focus sera mis sur la qualité des enseignements-apprentissages, car "c’est à ce niveau qu’on a parfois le plus de difficultés", a précisé la DEE. Elle a signalé qu’il y a quatre ans, le taux de réussite au Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) était autour de 35 à 37%, alors que l’année dernière, il s’est hissé autour de 58% contre 56,74% en 2016-2017. 
 
"Nous sommes en train d’évoluer pour maintenir le cap et nous allons mettre le focus sur la qualité de ces enseignements-apprentissages pour plus de performance et de réussite des élèves (...)", a encore indiqué Khady Diop Mbodji. 

ADE/ASB/ASG