Démarrage effectif des cours dans le département de Thiès (inspecteur)
APS
SENEGAL-EDUCATION

Démarrage effectif des cours dans le département de Thiès (inspecteur)

Thiès, 3 oct (APS) - Le démarrage des cours est effectif dans le département de Thiès (ouest) dont six établissements scolaires ont été visités jeudi, jour de la rentrée scolaire, par les autorités académiques et administratives, a assuré l’inspecteur de l’éducation et de la formation, Abou Beïdary Diallo. 

 
Une délégation constituée de ces autorités, de responsables d’associations de parents d’élèves et de syndicats d’enseignants a visité quatre écoles de la ville de Thiès et deux autres du département, pour s’assurer de l’effectivité du démarrage des cours.

‘’On a visité une école publique et une école privée de Fandène. On a constaté que les enseignements ont démarré’’, a dit M. Diallo.
 
Il assure avoir été informé par téléphone du démarrage effectif des cours par cinq inspecteurs-chefs de district et d’autres responsables du département.

‘’Le niveau de présence des élèves est acceptable, puisque c’est le jour de la rentrée’’, a commenté Abou Beïdary Diallo.
 
Le préfet du département de Thiès, Fodé Fall, assure qu’‘’aucun établissement scolaire n’était envahi par les eaux avant la pluie d’hier (mercredi)’’. 
 
Pour l’inspecteur de l’éducation et de la formation de la ville de Thiès, Arfang Seck, les parents doivent veiller à ce que leurs enfants aillent à l’école dès le jour de la rentrée.
 
L’administration, elle, doit faire en sorte que ‘’toutes les dispositions’’ soient prises en vue de la présence de la majorité du personnel enseignant dans les écoles, rappelle M. Seck. 
 
‘’Tout semble bien se dérouler’’ dans les autres départements de la région de Thiès, espère le secrétaire général de l’inspection d’académie de Thiès, Mamadou Diop, assurant qu’aucun désagrément ne lui a encore été signalé. 

Massar Talla Diop, le président de la coordination communale des associations de parents d’élèves de Thiès, dit avoir fait diffuser des communiqués sur les radios locales en vue du démarrage des cours dès le jour de la rentrée.
 
Dans certaines écoles, les ‘’conditions matérielles’’ préalables au démarrage des cours ne sont pas réunies, selon M. Diop.
 
Ousseynou Seck, le président de l’association des parents d’élèves de l’école Jules-Sagna, évoque des ‘’problèmes sociaux’’ à cause desquels certains parents d’élèves ne peuvent pas envoyer leurs enfants à l’école dès le jour de la rentrée. ‘’Certains n’ont pas encore perçu leur salaire, d’autres ont déjà dépensé ce qu’ils avaient’’, dit-il.
 
Malgré la possibilité qu’ils ont de payer les droits d’inscription plus tard, certains parents d’élèves rechignent ‘’par orgueil’’ à envoyer leurs enfants à l’école sans être inscrit, selon M. Seck.

ADI/ESF