Thiès : la médiation de l’IA pour rapprocher parents d’élèves et responsables d’écoles privées
APS
SENEGAL-EDUCATION

Thiès : la médiation de l’IA pour rapprocher parents d’élèves et responsables d’écoles privées

Thiès, 13 nov (APS) - L’inspection d’académie (IA) de Thiès a initié une médiation dans le différend opposant des parents d’élèves à des écoles privées au sujet du paiement des trois dernières mensualités de l’année écoulée que ces établissements scolaires réclament, a appris l’APS du responsable académique Papa Baba Diassé.

Le différend est né de la décision des écoles privées de faire payer aux parents l’intégralité des frais scolaires alors que l’année académique avait été écourtée en raison de l’épidémie de Covid-19 dans le pays.

Ainsi, à cette présente rentrée scolaire, nombre d’écoles privées exigent des parents le paiement des trois mensualités restantes de la dernière année scolaire. Elles refusent l’inscription aux élèves dont les parents ne se sont pas acquittés trois mois de scolarité en question.

A Thiès, l’inspection d’académie a initié une médiation pour concilier les positions.

‘’Avant même qu’un protocole entre la fédération de l’éducation et les parents d’élèves de l’enseignement privé ne soit signé, nous avions initié des démarches pour concilier les deux parties ‘’, a indiqué à l’APS M. Diassé en marge d’une visite de différentes structures scolaires.

A Thiès, sept écoles réclamaient les trois mensualités à leurs élèves, a renseigné l’inspecteur d’académie, ajoutant qu’à ce jour, aucun problème lié à cette affaire ne lui a été signalé.

‘’ La précision, c’est que l’académie ne peut que faciliter le dialogue entre les deux parties, elle ne peut pas trancher, dans la mesure où cela ne relève pas de l’inspecteur d’académie ‘’, a-t-il admis.

Selon lui, des instructions avaient été données pour que les bulletins de notes des élèves ne soient pas retenus, pour que les certificats de scolarité soient délivrés, mais aussi pour que l’accès aux écoles ne soit pas refusé aux élèves le jour de la rentrée. ‘’ Ce qui permettra à l’administration et aux parents d’élèves de continuer les négociations’’, a-t-il noté.

‘’ L’idée c’est que les deux parties négocient et trouvent un terrain d’entente’’, a poursuivi M. Diassé, non sans rappeler les subventions et appuis que l’Etat a remis aux écoles privées pour leur permettre de faire face à la pandémie, pendant cette période de l’année.

‘’Cela ne relève pas de la responsabilité de l’académie de trancher ce débat, car le salaire des enseignants de l’école privée relève de l’inspecteur du travail’’, a insisté l’IA.

En outre, selon lui, ‘’les mensualités et les inscriptions sont libéralisées dans les écoles privées’’ et par conséquent, ‘’relèvent du droit commercial ‘’.

‘’ Nous en tant qu’inspecteur d’académie, nous gérons l’immatériel, c’est-à-dire le contenu des enseignements’’. Selon lui, l’institution qu’il dirige se charge de veiller à la conformité des enseignements dispensés dans ces structures avec le programme national, au profil de leurs enseignants et au respect des normes dans les salles de classe, a-t-il expliqué.

Les contrôles effectués par l’IA ne sont orientés que vers ses aspects et si elle doit s’attaquer à des aspects qui relèvent d’un autre domaine, les inspecteurs de l’éducation seront accompagnés par l’inspection du travail et le responsable du commerce au niveau des établissement privés.

MF/ADI/AKS