Thiès : affluence dans les écoles au premier jour de la rentrée, sauf en zone rurale
APS
SENEGAL-EDUCATION

Thiès : affluence dans les écoles au premier jour de la rentrée, sauf en zone rurale

Thiès, 13 nov (APS) - Un très faible nombre d’élèves ont répondu à l’appel au premier jour de la rentrée scolaire au lycée de Lam-Lam, en zone rurale, où contrairement à la ville, les travaux champêtres retiennent encore les élèves, a indiqué à l’APS l’inspecteur d’académie. 
 
Pape Baba Diassé a bouclé, jeudi, la traditionnelle tournée dans des structures scolaires pour se rendre compte de l’effectivité de la rentrée scolaire.

"Nous avons constaté le démarrage effectif des cours (…) sauf que dans la zone rurale, à Lam Lam, on a constaté une présence très faible des élèves", a-t-il déclaré à l’issue de ce déplacement.
 
Selon lui, le proviseur de cet établissement scolaire a expliqué cette faible affluence des lycéens par le fait que les travaux champêtres les retiennent encore.
 
La rentrée des classes coïncide avec la période des récoltes, notamment de mil et d’arachide, surtout dans le département de Tivaouane.
 
L’IA était dans une délégation conduite par un adjoint au gouverneur, et comprenant des chefs d’établissement, des responsables d’associations de parents d’élèves et d’organisations syndicales.
 
Ils ont visité le lycée de Lam Lam, dans le département de Tivaouane, le collège de Lalane, l’école maternelle de Médina Fall, l’école élémentaire Sainte Anne, l’école Maarif et l’école franco-arabe, dans la ville de Thiès.
 
L’IA s’est dit "satisfait" du "constat global de reprise effective des cours", ainsi que du dispositif mis en place dans la région de Thiès, grâce à un travail de préparation impliquant l’ensemble des acteurs du système éducatif.
 
Cela a permis de préparer l’environnement des écoles par le désherbage et la désinfection, en cette période post-hivernale, et au plan pédagogique, d’élaborer les emplois du temps.
 
"Aujourd’hui, le dispositif de préparation pédagogique et sanitaire au niveau des établissements est prêt", a-t-il assuré.
 
Il a relevé, à propos du nouveau protocole sanitaire visant à prévenir la Covid-19, que l’utilisation de thermoflashs à l’entrée des écoles n’est plus obligatoire, comme dans le protocole précédent.
 
"Aujourd’hui, le thermoflash est utilisé uniquement lorsqu’on détecte un cas suspect", a dit Papa Baba Diassé, notant que cette nouvelle règle a fait l’objet de séances de partage avec l’ensemble des établissements.

"Le port du masque est obligatoire, sauf pour le préscolaire", a ajouté M. Diassé, évoquant la création de comités de veille pour veiller au respect des mesures barrières, dans chaque établissement.

MF/ADI/ASG/BK