Thérèse Faye Diouf pour une augmentation du financement du sous-secteur de la petite enfance
APS
SENEGAL-EDUCATION-ENFANCE

Thérèse Faye Diouf pour une augmentation du financement du sous-secteur de la petite enfance


Saly-Portudal (Mbour), 19 sept (APS) – La directrice générale de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits (ANPECTP), Thérèse Faye Diouf a souligné, lundi, à Saly-Portudal, la nécessité de revoir à la hausse le financement du sous-secteur de la petite enfance.

 
"Aujourd’hui, il nous faut revoir le financement de ce sous-secteur. Il est important que les Partenaires techniques et financiers (PTF), les collectivités locales, les Organisations non gouvernementales (ONG), etc., s’impliquent pour qu’on puisse aider cette couche très vulnérable et très sensible", a-t-elle plaidé.
 
Thérèse Faye Diouf intervenait lors d’une journée d’échange et de partage sur le développement intégré de la petite enfance (DIPE), en présence des Inspecteurs d’académie (IA) et des coordinations régionales des structures de prise en charge de l’ANPECTP.
 
"Le sous-secteur de la petite enfance est confronté à de multiples défis qui requièrent de notre part plus de générosité dans la réflexion et dans l’action, surtout dans un contexte de généralisation de la prise en charge de la petite enfance", a expliqué la directrice générale de l’ANPECTP.
 
Mme Diouf a préconisé la construction d’infrastructures préscolaires dans le monde rural et dans les périphéries des centres urbains, soulignant la nécessité de relever le défi de la qualité dans le contexte de la revue du PAQUET (Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence).
 
"Il faut aussi relever le défi de l’encadrement sans lequel la question de la qualité posera toujours problème", a encore plaidé la directrice générale de l’ANPECTP.
 
Fadoum Sy Diop, conseillère technique au ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, a estimé que la prise en charge de la question de la petite enfance pourrait contribuer à l’autonomisation des femmes, en leur permettant de développer des activités génératrices de revenus.
 
ADE/ASB/PON