Téléphones en salle : les dispositions prises concernant les candidats fautifs bientôt connues (ministre)
APS
SENEGAL-EXAMENS-SANCTION

Téléphones en salle : les dispositions prises concernant les candidats fautifs bientôt connues (ministre)

Thiès, 29 juil (APS) - Le Conseil de discipline de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) annoncera ‘’bientôt’’ les dispositions prises concernant les candidats qui ont été suspendus, pour violation de la nouvelle réglementation leur interdisant d’introduire des téléphones portables dans les centres d’examens, a appris l’APS.

L’annonce a été faite samedi, par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane.
 
‘’Maintenant, la question est au niveau du conseil de discipline de l‘Université Cheikh Anta Diop de Dakar, qui va se réunir et examiner la situation, et elle annoncera bientôt quelles sont les dispositions qui ont été prises’’, a dit M. Niane.
 
Le ministre qui était interpellé sur la question au terme de la sortie de la 41-ème promotion de l’Ecole polytechnique de Thiès, a aussi précisé que ces candidats n’ont pas été suspendus pour ‘’présomption de fraude’’, mais plutôt pour ‘’indiscipline par rapport à des mesures qui sont prises’’.
 
‘’Le ministère de l’Enseignement supérieur, à travers l’Office du Baccalauréat, a bien avant (les examens) communiqué par la radio, la télévision, les réseaux sociaux’’ sur l’‘’interdiction stricte d’amener des téléphones portables dans les centres d’examens’’, laquelle mesure s’applique même aux enseignants dans les salles de classe, a-t-il dit. Il a ajouté que des individus ‘’se sont accaparés ces communiqués pour les diffuser eux-mêmes’’.
 
‘’Trois (à) quatre cas’’ ont été dénombrés au niveau national, hormis la ‘’situation particulière du lycée Amary Ndack Seck de Thiès où on a eu 124 cas d’élèves ayant amené des téléphones portables dans les salles d’examens et cela, malgré (le fait) que le matin, le chef de centre par porte-voix, a informé tout le monde de cette interdiction’’, a-t-il noté.
 
‘’Evidemment, la règlementation a été appliquée en toute rigueur, et je le rappelle nous appliquerons la règlementation en toute rigueur, parce que s’il y a une seule tache sur le Bac, ça concerne tous les bacheliers sénégalais et notre devoir c’est de protéger le diplôme et tous les bacheliers sénégalais’’.
 
M. Niane a indiqué avoir reçu la lettre des parents des candidats suspendus.
 
Soulignant le caractère participatif de la préparation du Bac 2018 dont il a personnellement présidé certaines réunions, auxquelles étaient présents des syndicalistes et représentants de la formation professionnelle, l’éducation nationale, il a précisé aussi que ‘’les mesures qui ont été prises l’ont été de manière consensuelle’’.
 
 ‘’Je pense, a-t-il dit, que les Sénégalaises et les Sénégalais se rendent compte qu’en prenant ces mesures, nous sommes arrivés à un Bac sans fraude, qui crédibilise notre baccalauréat’’.

ADI/ASG