Tambacounda : des enseignants et des chefs d’établissement formés à l’éducation inclusive
APS
SENEGAL-EDUCATION-GENRE

Tambacounda : des enseignants et des chefs d’établissement formés à l’éducation inclusive

Tambacounda, 6 jan (APS) - Une vingtaine d’enseignants et des chefs d’établissements du département de Tambacounda ont entamé vendredi un atelier dédié à l’éducation inclusive, en vue d’inculquer des connaissances sur la prise en charge des élèves en situation de handicap et des enfants issus de milieux défavorisés.
 
Prévue pour durer deux jours, cette session de formation est organisée par l’Association pour la promotion des droits de l’enfant (APRODEN), dans le cadre du projet de renforcement des capacités des acteurs locaux pour une éducation inclusive, le maintien des filles à l’école et l’amélioration des performances scolaires. 
 
Ce projet qui bénéficie du soutien financier du Collibri Foundation, géré par la Fondation Roi Baudoin, cible dans sa première phase,"100 jeunes filles qui ont pu être sélectionnées avec l’aide de l’IA et de l’IEF dans les lycées et collèges du département", a expliqué Mamadou Sané, président de l’APRODEN.
 
Il s’agit d’orphelines et d’élèves issues de familles totalement démunies, a-t-il dit, en marge de la session qui a lieu au centre de formation en santé, dans la commune de Tambacounda.
 
Vingt-cinq enseignants impliqués dans les cours de soutien destinés aux élèves bénéficiaires du projet dans les lycées et collèges d’intervention, ainsi que les proviseurs et principaux sont conviés à cette rencontre.
 
Pour que l’ambition du ministère de l’Education nationale de prendre en charge tous les élèves à travers l’Education pour tous, soit une réalité, il faut former les enseignants, a estimé l’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) du département de Tambacounda, Amadou Dia. Il s’agit selon lui de les pousser à adopter une "pédagogie appropriée" pour ces enfants qui sont soit malentendants, handicapés visuels, ou qui ont une mobilité réduite. 
 
Deux structures dédiées à ce type d’enfant sont en construction, a noté l’IEF, relevant par ailleurs que la prise en charge de ces enfants requiert de la part des professeurs des informations et des méthodes spécifiques. 
 
La centaine de collégiennes et de lycéennes ciblées seront appuyées en fournitures scolaires. Elles verront aussi leurs frais d’inscription réglés par le projet. Celui-ci qui ambitionne de renforcer les capacités des acteurs locaux du système éducatif départemental sur les droits de l’enfant et l’éducation inclusive entre autres, organiser des cours de soutien pour les bénéficiaires et de doter une vingtaine parmi eux de vélos.

ADI/ASB/ASG