Suspension des cours :
APS
SENEGAL-SANTE-EDUCATION

Suspension des cours : "Il n’y a pas à ce stade péril en la demeure" (Cosydep)

Dakar, 18 mars (APS) – Le Conseil d’administration de la Coalition des Organisations pour la défense de l’Education publique (Cosydep) estime qu’il n’y a pas à ce stade péril en la demeure suite à la suspension des cours décidée par le chef de l’Etat en raison du Covid-19, soulignant que la mesure intervient à quelques jours des congés de fin de semestre.
 
"La suspension des cours pour trois semaines intervient à quelques jours des congés de fin de semestre, le CA estime qu’il n’y a pas à ce stade péril en la demeure, surtout si toutes les dispositions nécessaires à l’accompagnement de la mesure sont prises", selon une déclaration transmise à l’APS. 
 
A la suite de l’apparition de la pandémie du COVID-19 au Sénégal, la COSYDEP a initié une concertation en urgence avec ses administrateurs afin d’examiner la situation nationale de l’éducation et d’apprécier les mesures prises par le Chef de l’État, le samedi 14 mars 2020.
 
La Coalition qui regroupe des organisations actives dans le domaine de l’éducation dont des syndicats d’enseignants et des associations de parents d’élèves, exprime ainsi sa "parfaite convergence de vue avec le Président de la République sur la décision de suspension des enseignements dans les écoles et universités". 
 
Le Conseil d’administration considère que cette mesure "répond à une demande de l’opinion et se fonde aussi sur des éléments d’appréciation dont seule l’autorité dispose en ce moment". 
 
La COSYDEP marque ainsi sa solidarité au gouvernement et aux populations et s’engage en même temps dans le combat contre la propagation du virus et pour un bon dénouement de l’année scolaire 2019-2020.
 
Toutefois pour "atteindre les résultats escomptés et minorer le préjudice sur les apprentissages" la COSYDEP a formulé des recommandations à l’endroit des parties prenantes de l’éducation dont "l’application strict de la décision à tous les lieux d’éducation notamment les daara, les ateliers coin de rue, entre autres".
 
Il s’agit également de "veiller à ce que les élèves ne transposent pas l’école dans d’autres espaces de concentration humaine comme les plages et les aires de jeu mais de mobiliser et saisir toutes les opportunités qui s’offrent pour assurer la continuité pédagogique et accompagner les apprenants".
 
La Cosydep a recommandé également d’organiser "des concertations inclusives avec toutes les parties prenantes afin d’assurer le suivi de la mesure et de se doter d’un plan de contingence pour prendre en compte toutes les hypothèses".
 
La Coalition renouvelle sa "disponibilité et son engagement aux autorités et aux populations, formule le vœu que le virus disparaisse rapidement en emportant avec lui toute forme d’instabilité dans le milieu scolaire et reste convaincue que l’intelligence pratique du peuple sénégalais vaincra le COVI-19".

ADL/ASB/OID