Souleymane Mballo, un crack aveugle, raconté par son ex-directeur d’école
APS
SENEGAL-EDUCATION-TALENTS

Souleymane Mballo, un crack aveugle, raconté par son ex-directeur d’école

Thiès, 5 mai (APS) - Le directeur de l’Institut national de formation et d’éducation des jeunes aveugles (INEFJA) de Thiès (ouest) a raconté à l’APS l’histoire du jeune Souleymane Mballo, un brillant élève aveugle, qui a quitté son village de la frontière sénégalo-guinéenne pour s’inscrire dans cet établissement destiné aux élèves visuellement déficients. 


Selon Mansour Ndior, le garçon a persuadé sa mère de vendre un bien précieux de la famille, une chèvre, pour les frais du voyage.
‘’Il y a un élève qui nous vient d’un village situé près de la frontière entre le Sénégal et la Guinée. Sa mère a vendu sa chèvre pour qu’il puisse venir s’inscrire à l’INEFJA’’, a expliqué M. Ndior dans un entretien avec l’APS.
 
Informé par un élève de l’existence d’une école pour aveugles à Thiès, Souleymane Mballo en parle à son père, qui le dément vite : ‘’Ce n’est pas vrai, on n’a jamais vu un aveugle étudier.’’
 
Le garçon s’en ouvre alors à sa mère, qui partage l’idée de l’élève de rejoindre l’INEFJA, vend sa chèvre pour la réussite du projet et fait accompagner Souleymane Mballo par quelqu’un. 
 
‘’Il s’est inscrit avec ses propres moyens. J’ai dit aux gens qu’on va inscrire cet élève en priorité, malgré l’existence d’une commission ad hoc chargée des inscriptions. Et aujourd’hui, il rafle les prix au collège Amadou-Coly-Diop’’, se réjouit Mansour Ndior.
 
Selon lui, Souleymane Mballo, inscrit en classe de seconde cette année, a été premier élève de son école en mathématiques, en 2017. ‘’Il est excellent, surdoué. Même les élèves n’en reviennent pas quand on parle de ses performances scolaires. Ils ne peuvent pas comprendre qu’un aveugle puisse arriver toujours devant eux’’, a expliqué M. Ndior.
 
Selon lui, l’élève a impressionné les participants - y compris le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam - de la dernière ‘’Fête de l’excellence’’, une cérémonie de remise de distinctions aux meilleurs élèves, en raflant les premiers prix dans diverses disciplines.
 
‘’Mais Souleymane Mballo n’est pas le seul crack sorti de l’INEFJA. Ces gosses me surprennent de jour en jour’’, affirme Mansour Ndior, plein d’admiration.
 
Un autre élève de l’INEFJA, Daouda Mbaye, aujourd’hui inscrit au lycée Malick-Sy de Thiès, est sorti premier de son centre d’examen, au collège d’enseignement moyen Mamadou-Diaw, en 2015, rappelle-t-il. 

ADI/ESF