Semaine de l’alphabétisation : Plaidoyer d’acteurs pour des ‘’mesures fortes’’
APS
SENEGAL-EDUCATION

Semaine de l’alphabétisation : Plaidoyer d’acteurs pour des ‘’mesures fortes’’

Dakar, 7 sept (APS) - La 45ème Semaine nationale de l’alphabétisation devrait mettre l’accent sur le rôle des éducateurs et l’évolution des pédagogies conformément à l’engagement présidentiel de faire de l’alphabétisation et des langues nationales des ‘’leviers incontournables’’ du développement économique et social, estiment des organisations de la société civile actives dans le secteur.

Cet évènement qui démarre mardi avec la célébration de la journée internationale devrait mettre l’accent sur le rôle des éducateurs et l’évolution des pédagogies conformément à l’engagement du chef de l’Etat d’inscrire l’alphabétisation et les langues nationales comme ‘’des leviers essentiels et incontournables dans la prise en charge du développement économique et social de la Nation’’, soulignent-elles dans une déclaration transmise à l’APS.

‘’Cette volonté devra être traduite par des mesures fortes visant à éradiquer l’analphabétisme et à promouvoir les langues nationales à travers un environnement lettré de qualité, d’assurer le financement soutenu du Programme d’Accélération de l’Alphabétisation au Sénégal (PAAS) par une allocation annuelle d’au moins 3% du budget du ministère de l’Education nationale’’, indiquent le document.

Les signataires de la déclaration (Alphadev, Ofad Nafore, Cneap, Defi, Anafa, Cndrao, Cosydep) appellent également à ‘’développer des initiatives intersectorielles à la fois porteuses et efficaces en alphabétisant chaque année plus de 500 000 citoyen(ne)s dont 67,41% de femmes’’.

Il s’agit pour ces organisations de la société civile de ‘’développer une politique linguistique cohérente afin de parachever le processus d’intégration des langues nationales dans le système éducatif, de restaurer le Centre National des Ressources Educationnelles (CNRE) et les Centres de Ressources éducationnelles Polyvalents pour Adultes (CREPA)’’.

L’objectif, note le texte, est de doter les programmes d’alphabétisation de structures dynamiques et fonctionnelles pour le développement et la pérennisation de l’apprentissage des adultes tout au long de la vie.

’’En tout état de cause, la crise du Covid-19 est un rappel brutal de l’écart important entre le discours sur les politiques relatives à l’alphabétisation des adultes et la réalité du terrain’’, font-elles valoir.

Depuis 45 ans, le Sénégal célèbre la semaine nationale de l’alphabétisation, un temps fort de mobilisation, de bilan mais également de perspectives.

Les acteurs du secteur regrette qu’en dépit de ces campagnes le pays compte encore plus de 5 millions d’analphabètes, c’est à dire des citoyen(ne)s qui ne savent ni lire ni écrire dans aucune langue’’.

En outre, le rapport 2019 du PNUD, place notre pays au 166ème rang sur 189. Pour ces organisations, ‘’cette situation risque de compromettre les efforts des pouvoirs publics et des partenaires visant à assurer au pays l’émergence à l’horizon 2035’’.

De surcroît, ‘’la récente crise du COVID-19 a amplifié les défis existants en matière d’alphabétisation, affectant profondément les possibilités de scolarisation et d’apprentissage tout au long de la vie, y compris pour les jeunes et les adultes, pas ou peu alphabétisés’’.

La Semaine nationale de l’Alphabétisation prévue du 8 au 14 septembre est placée sous le théme ‘’L’Alphabétisation et son enseignement pendant et après la crise de Covid-19’’.

ADL/AKS/OID