Sandiara va abriter un institut d’enseignement coranique multidisciplinaire moderne
APS
SENEGAL-TURQUIE-EDUCATION

Sandiara va abriter un institut d’enseignement coranique multidisciplinaire moderne

Sandiara (Mbour), 15 nov (APS) – Le maire de la commune de Sandiara (ouest), Serigne Guèye Diop, et Nuri Uruc, directeur de l’institut turc Suleymaniye, spécialisé dans l’enseignement coranique, ont posé vendredi la première pierre d’un institut d’enseignement coranique moderne multidisciplinaire, a constaté l’APS.
 
Cet institut, qui sera construit à Sandiara sur une superficie de deux hectares, va abriter une mosquée. Le Coran, l’arabe, le français, l’anglais et le turc y seront dispensés, à travers un enseignement général s’inspirant des programmes scolaires sénégalais, selon les porteurs du projet.
 
L’établissement scolaire compte aussi donner une place importante à la formation professionnelle, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, du maraîchage et de l’abattage, avec un abattoir expérimental en cours de construction.
 
‘’Notre institut va intervenir dans l’enseignement général et l’apprentissage du Coran au Sénégal, où nous avons six écoles avec 200 élèves en régime internat. Notre but, c’est de mettre en place un +daara+ (école coranique) moderne et un collège d’enseignement général’’, a dit Nuri Uruc.
 
Le maire de Sandiara, qui est ministre-conseiller du chef de l’Etat en même temps, souligne qu’il s’agit là d’‘’un projet innovant’’, en phase avec la politique du président Macky Sall, qui est d’installer des ‘’daara modernes’’ sur l’ensemble du territoire national.
 
‘’Nous avons choisi nos amis turcs parce nous voulons développer l’enseignement coranique chez nous, mettre les apprenants dans d’excellentes conditions possibles et leur permettre d’aller au collège d’enseignement général pour décrocher le brevet de fin d’études moyennes et, plus tard, le baccalauréat. Ainsi, les meilleurs d’entre eux seront envoyés en Turquie pour leur cursus universitaire’’, a dit Serigne Guèye Diop.
 
Selon lui, cet institut, en plus des six collèges et lycées de la commune de Sandiara, va contribuer au ‘’Plan 1-10-10’’, dont le but de faire en sorte qu’il y ait dans chaque famille 10 cadres, dans 10 ans. 
 
‘’Ça va augmenter la capacité d’accueil des établissements scolaires au niveau local, avec les 14.500 élèves de la commune, renforcer la foi islamique à la base et faire en sorte que les jeunes qui en sortent aient une assise morale et une éducation islamique très solide leur permettant de s’ouvrir au monde et revenir maintenant développer Sandiara et le Sénégal’’, espère l’élu local. 


ADE/ASG/ESF