UGB de Saint-Louis : un forum revisite la gouvernance dans l’Afrique pré-coloniale
APS
SENEGAL-AFRIQUE-POLITIQUE-HISTOIRE

UGB de Saint-Louis : un forum revisite la gouvernance dans l’Afrique pré-coloniale

Saint-Louis, 19 déc. (APS) - Le directeur de la bibliothèque universitaire de Gaston Berger de Saint-Louis, Malamine Diouf, a invité, mercredi, les étudiants et les communautés, à revisiter les "modalités d’exercice du pouvoir et les formes de gouvernance" dans l’Afrique pré-coloniale.
 
S’exprimant à l’ouverture du grand forum annuel de la bibliothèque universitaire (BU) de l’UGB, sous le thème : "Gouvernance, modèles de chez nous", Malamine Diouf a invité à sensibiliser les étudiants et les communautés sur ce "patrimoine scientifique et culturel peu connus".
 
Il s’agit "d’exhumer et de valoriser objectivement la Bibliothèque africaine", a dit le directeur de la bibliothèque, citant la Charte du Mandé, l’Université de Pire Saniakhor, le Front cultuel, les Sources orales, etc., qui constituent "autant de pans de ce patrimoine scientifique et culturel peu connu" et qu’il faut revisiter.
 
Pour cette édition de son Grand forum annuel, la BU propose d’interroger les "modalités d’exercice du pouvoir et les formes de gouvernance dans nos royaumes avant l’ère coloniale".
 
"En Afrique de l’ouest, peut-être plus que partout ailleurs sur le continent, se sont développés des Etats centralisés durables sur de vastes territoires, l’épopée des Grands empires : Ghana, Mali, Djolof, Songhaï", a-t-il souligné.
 
Dans les royaumes issus de la chute de ces grands ensembles, "on a continué à expérimenter des modalités d’exercice du pouvoir et des formes de gouvernance à la fois tributaires et originaux, dignes d’intérêt…", a-t-il ajouté.
 
A l’occasion du forum, des traditionnalistes, des enseignants-chercheurs revisiteront quelques-uns de ces modèles de gouvernance, du Fuuta au Gaabu en passant par le Kajoor et le Siin.
 
Parlant des instruments de gouvernance, Malamine Diouf a cité le collège des sages, l’Assemblée des Jaraaf, le Jogomaay, le Jawdin et Laman, qui étaient "des détenteurs de pouvoirs, constitués d’hommes de valeurs pour réguler et orienter la société africaine traditionnelle".
 
Une communication sur le royaume du Siin, animée par Pape Massene Sène, ainsi qu’une communication sur l’Almamiya du Fuuta, par Mamadou Youry Sall et une autre sur le royaume du Kajoor, par Lamane Mbaye, sont au menu du grand forum de la BU.


BD/OID/ASB