Saint-Louis : le Prytanée militaire célèbre son parrain
APS
SENEGAL-EDUCATION-ARMEE

Saint-Louis : le Prytanée militaire célèbre son parrain

​Saint-Louis, 8 juin (APS) - Les enfants de troupe du Prytanée militaire de Saint-Louis ont célébré vendredi le parrain de leur établissement, le capitaine Charles N’Tchoréré, en présence de l’ambassadeur du Gabon au Sénégal.
 
Charles N’Tchoréré fut le premier directeur noir de l’école militaire. 
 
Le lieutenant-colonel Alioune Guèye, directeur du Prytanée militaire, a salué le combat du capitaine pour la dignité des peuples d’Afrique, devant sa famille. 
 
Il a invité les élèves à suivre l’exemple du parrain de leur établissement.
 
Né le 15 novembre 1896 à Libreville, au Gabon, à ce moment partie intégrante de l’Afrique équatoriale française (AEF), Charles N’Tchoréré se porta volontaire pour le front en 1916.
 
À la fin de la guerre, il optera définitivement pour la carrière des armes et sera promu adjudant en 1919, avant d’entrer, plus tard, à l’école d’officiers de Fréjus, d’où il sort major en 1922. 
 
Après un bref passage au ministère de la Guerre, il demande à partir pour le Soudan. Il prend à Kati le commandement de la compagnie hors-rang du 2ème Régiment des Tirailleur sénégalais, dirigeant ainsi parallèlement l’Ecole des Enfants de Troupe.

Promu capitaine en 1933, il est affecté au 1er Régiment des Tirailleurs sénégalais, à Saint-Louis (Sénégal), où il commande également l’Ecole des Enfants de Troupe de Saint-Louis. 
 
À la déclaration de guerre en septembre 1939, il demande à partir avec un bataillon de volontaires tirailleurs. 
 
Le 7 juin 1940, retranchés dans le village d’Airaines, près d’Amiens, le capitaine N’Tchoréré et sa compagnie, débordés par les assauts de soldats allemands beaucoup plus nombreux, sont faits prisonniers au terme de rudes combats.

Pour avoir revendiqué le doit d’être traité en officier français, il est abattu, à bout portant, d’un coup de pistolet.

BD/OID/ASG