Reprise des cours : le lancement des travaux dans les écoles permettrait de rassurer les acteurs (Cosydep)
APS
SENEGAL-EDUCATION

Reprise des cours : le lancement des travaux dans les écoles permettrait de rassurer les acteurs (Cosydep)

Dakar, 19 mai (APS) – La Cosydep, Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique, a souligné mardi la nécessité de démarrer les travaux de remise à niveau des écoles afin de rassurer les acteurs sur la faisabilité d’une reprise des cours pour les élèves des classes d’examens le 2 juin prochain.
 
"Le démarrage effectif des travaux dans les écoles rassurerait les parents, les enseignants, les élèves et l’opinion de manière générale au-delà du règlement des questions logistiques prévues", souligne l’organisation dans une déclaration rendue publique le même jour.
 
Par ’’questions logistiques’’, la Coalition fait notamment allusion aux dispositions relatives aux transport des élèves et acteurs, à la disponibilité de masques, de thermo-flash, de produits d’hygiène, de dispositifs de lavage des mains ainsi que de guides de résilience, entre autres.
 
Dans son adresse à la nation du 11 mai, le président de la République avait confirmé la reprise des enseignements et apprentissages pour les élèves des classes d’examens dès le 2 juin, soit plus de mois après leur suspension motivée à l’époque par la volonté de limiter la propagation du Covid-19.
 
 
Pour la coalition regroupant des organisations actives dans le secteur de l’éducation, des syndicats d’enseignants et d’associations de parents d’élèves, "les discours émanant des parents, des enseignants et des élèves sont dominés par un double sentiment d’espoir et de crainte". 
 
"A deux semaines de la date qui nous sépare de la projection de reprise, chaque jour doit être l’occasion de poser des actes concrets, répondant aux inquiétudes et interrogations légitimes des acteurs", rappelle la Cosydep dans la déclaration.
 
Elle insiste sur le fait que la condition préjudicielle pour toute reprise des enseignements demeurait l’avis des experts scientifiques et médicaux, soutenue par l’adhésion de tous les acteurs, renforcée par la sensibilisation des élèves au respect strict des mesures barrières et des règles de discipline établies en classe et dans la cour de l’école. 
 
La coalition engage ainsi ses membres, instances et antennes locales à "participer pleinement à l’opérationnalisation des orientations stratégiques retenues autour des comités locaux de veille dirigés par les Gouverneurs".


ADL/AKS/ASB