Reprise annoncée des réunions de suivi des accords avec les syndicats d’enseignants
APS
SENEGAL-EDUCATION

Reprise annoncée des réunions de suivi des accords avec les syndicats d’enseignants

Dakar, 28 sept (APS) – Le gouvernement va reprendre les réunions de suivi des accords signés avec les syndicats d’enseignants, a déclaré vendredi, le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent, Dr Cheikh Kanté. 

"Nous allons tenir chaque trimestre une réunion de monitoring avec le G7 qui regroupe les syndicats considérés comme les plus représentatifs du secteur de l’enseignement, pour évaluer les accords que nous avons signés", a-t-il déclaré. 
 
Cheikh Kanté s’exprimait à l’issue d’une rencontre sur le monitoring avec les organisations syndicales du secteur de l’éducation, en présence de la présidente du Haut conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye. 
 
Désigné par le chef de l’Etat, Macky Sall, pour assurer le suivi et le monitoring des accords signés avec les enseignants depuis 2014, il estime que "les revendications des enseignants sont légitimes". Mais, selon lui, s’il y a eu une année scolaire apaisée, c’est parce qu’il y a eu un dialogue consensuel autour de l’école". 
 
Dans cette perspective, il a salué "l’engagement et la responsabilité des représentants des syndicats qui sont de vrais patriotes soucieux du devenir de l’école et de l’avenir de nos enfants, les futurs dirigeants du pays". 
 
M. Kanté a précisé que "la réunion a pour objectif fondamental d’évaluer les accords passés entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants pour assurer une année scolaire apaisée". 
 
Le Secrétaire général du Syndicat des enseignants libres du Sénégal (SELS), Souleymane Diallo, s’est réjoui "de la reprise des réunions de monitoring’’ annoncée par le représentant gouvernemental. 
 
Il dit "déplorer leur absence depuis neuf mois", appelant par ailleurs le gouvernement à respecter les engagements. "Ce sont des actes concrets que nous attendons", a-t-il dit, insistant "sur la nécessité d’un monitoring sincère pour une année scolaire apaisée". 
 
"Nous ne sommes plus dans le temps de la négociation, mais plutôt dans le temps du monitoring et de l’action", a-t-il soutenu. 
 
Les réunions d’évaluations du protocole d’accords entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants vont reprendre après une longue pause consécutive suite à la suppression de la primature de l’architecture institutionnelle du Sénégal.


DS/ASB