Recrutement d’enseignants : l’académie de Thiès a besoin d’environ 500 agents (IA)
APS
SENEGAL-EDUCATION-PERSONNEL

Recrutement d’enseignants : l’académie de Thiès a besoin d’environ 500 agents (IA)

Thiès, 7 mai (APS) - L’inspection d’académie de Thiès table sur un peu moins de 500 enseignants sur les 5.000 que le gouvernement envisage de recruter pour résorber le déficit noté dans ce domaine dans la région.

L’académie de Thiès "a besoin d’un peu moins de 500 enseignants", a indiqué l’inspecteur d’académie Papa Baba Diassé, jeudi, au terme d’une revue régionale du secteur de l’éducation tenue à la gouvernance.
 
Ces nouvelles recrues vont s’ajouter aux plus de 1.000 enseignants déjà en service au sein de l’académie de Thiès, a-t-il signalé.
 
Concernant le dispositif de sélection des candidats, Papa Baba Diassé le juge "très bien pensé", relevant qu’il devrait permettre de donner à chaque candidat sa chance, tout en contribuant à résorber les déficits en personnel enseignant.
 
Les 5.000 enseignants qui vont être recrutés s’ajouteront aux 3.700 en formation actuellement dans les centres régionaux de formation des personnels de l’enseignement (CRFPE), pour arriver à disposer d’un total de 8.700 enseignants à partager entre les différentes inspections d’académie.
 
Ils seront choisis à partir d’une présélection de 7.500 candidats, qui subiront un test pour les titulaires d’un diplôme académique, là où les détenteurs de diplôme professionnel se verront départagés à l’issue d’une étude de leurs dossiers.
 
La région de Thiès fait aussi face à un nombre insuffisant d’inspecteurs de l’éducation qui sont une trentaine, a laissé entendre l’IA, annonçant des recrutements dans ce sens.
 
La revue régionale visant à faire le bilan de l’année académique 2020-2021 a été l’occasion de se réjouir des résultats obtenus pendant l’année scolaire précédente, qualifiés de "bond assez qualitatif" à l’élémentaire, au moyen et au secondaire, a-t-il dit.
 
Ils ont été le fruit d’un "sursaut communautaire", dans un contexte de pandémie, a souligné Papa Baba Diassé. 
 
De nouvelles infrastructures, dont des lycées, des collèges, des écoles, des salles de classe, sont prévues au cours de l’année 2021, dans les départements de Thiès, Tivaouane et Mbour. 
 
La question de la résorption du déficit en tables-bancs a été abordée au cours de cette réunion à laquelle participaient des représentants de la communauté éducative dans sa diversité.
 
La réunion a également permis de parler des voies et moyens d’apporter des solutions à la problématique des abris provisoires ainsi qu’à la question de la sécurisation des écoles, entre autres sujets.

ADI/BK/ASG