Diourbel : Ouverture du forum international sur les ODD à l’UADB
APS
SENEGAL-SOCIETE-DEVELOPPEMENT

Diourbel : Ouverture du forum international sur les ODD à l’UADB


Bambey (Diourbel), 20 juin (APS) – Un forum international sur les objectifs du développement durable (ODD) s’est ouvert mercredi à l’Université Alioune Diop (UADB) de Bambey (Diourbel), a constaté l’APS.




"Cette rencontre est une initiative importante, une contribution sans aucun doute majeure pour le développement durable de notre pays et de l’Afrique", a indiqué le professeur Amadou Tidiane Gaye, directeur de la recherche et de l’innovation au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.


Représentant son ministre de tutelle, le professeur Gaye a saisi l’occasion pour rappeler les orientations stratégiques fondamentales devant permettre de faire de l’Université sénégalaise une "université du futur".


"Nos établissements d’enseignement supérieur et de recherche sont appelés impérativement à jouer un plus grand rôle dans la production des connaissances, leur transmission efficace, le développement d’innovations pour la création d’entreprise et d’emplois, afin de répondre aux exigences de développement économique durable" a expliqué M. Gaye.


Les participants à ce forum viennent du Réseau des solutions pour le Développement durable pour le Sahel (SDSN), du Millénium Promise (MP), de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), de l’Institut Hydro-Quebec en Environnement Développement et Société de l’Université Laval, etc.


"Le rôle de l’Université concernant les ODD, c’est de les intégrer dans les trois missions de l’Université moderne que sont la formation, la recherche et le service à la communauté" a, pour sa part, déclaré le professeur Lamine Guèye, Recteur de l’UADB.


"Le forum international de Bambey sur les ODD est le reflet de l’ODD 17 relatif au partenariat. Il contribue au renforcement du partenariat de l’UADB au niveau national et dans le monde", a-t-il souligné.


Le Président de la commission scientifique du forum, le professeur Mouhamadou Mawloud Diakhaté s’est réjoui du positionnement de l’UADB comme Université de développement, inscrit dans le cadre de la redéfinition des rapports entre la Science et la Société.


"L’intérêt manifesté par l’UADB face à la problématique du développement durable est un défi porté à l’imaginaire, c’est également un appel à la prévision, à savoir maitriser l’incertitude de l’avenir et se donner les moyens de revoir les termes de la dialectique Homme/Nature", a dit M. Diakhaté.


Birahim Bouna Niang, Doyen de la faculté des Sciences économiques et de gestion de l’UCAD et président de SDSN Sahel a estimé que parmi les défis à relever pour réaliser un programme aussi ambitieux , on retrouve la question du financement.


Selon lui, "les estimations des Nations Unies pour la réalisation des ODD requiert la mobilisation de plus de 5000 milliards de dollars américains par an".


"Même si les pays développés arrivent à tenir leurs engagements en consacrant 0,7% de leur PNB à l’aide au développement, celle-ci ne couvrirait pas plus du quinzième des besoins" a estimé Birahim Bouna Niang.


Me Ousmane Sèye, vice-président du Haut Conseil des Collectivités térritoriales a, quant à lui, indiqué que les conclusions des travaux du forum seront portées à la connaissance du président de la République avec avis et conseils de son institution.


ID/PON