Mbour :
APS
SENEGAL-EDUCATION-RENTREE

Mbour : "Toutes les dispositions prises pour un démarrage effectif des cours" (inspecteur)


Mbour, 3 oct (APS) - Des dispositions ont été prises pour un démarrage effectif des cours dans le département de Mbour, mercredi, le jour même de la rentrée scolaire, a affirmé lundi l’un des adjoints de l’inspecteur départemental de l’éducation et de la formation (IEF1), Birane Tine.
 
"On a bon espoir que le concept +Oubi tey, jang tey+ (démarrer les cours le jour de la rentrée) sera possible au niveau de l’IEF1" de Mbour, a-t-il dit à l’APS, assurant de la "présence effective des enseignants" dans l’ensemble des établissements scolaire de la circonscription, après trois mois de vacances scolaires.
 
S’exprimant en l’absence du chef du service départemental de l’’éducation et de la formation, Mamadou Lamine Sakho, l’inspecteur adjoint Birane Tine fait observer que quelques absences ont été notées, dues à des maladies, des décès et perception tardive de salaire.
 
A ceux qui soutiennent que le cours pourraient ne pas démarrer effectivement à Mbour le jour même de la rentrée scolaire, à cause de frais d’inscription imposés par la presque totalité des établissements scolaire du département, un problème pour la plupart des parents, l’inspecteur Birane Tine précise que cela "ne devrait pas être un blocage pour démarrer les cours".
 
"Au niveau de l’élémentaire, il n’y a pas de frais d’inscription à payer, il y a tout simplement une cotisation des parents d’élève et elle n’est pas une condition pour que l’élève puisse démarrer les apprentissages. Ça ne peut, en aucun cas, bloquer le démarrage des enseignements-apprentissages", a-t-il insisté.
 
D’après lui, même au niveau du moyen secondaire, l’élève "peut commencer les cours et s’inscrire plus tard. Et, de ce point de vue, on a pris toutes les dispositions pour que les chefs d’établissement puissent appliquer cette directive-là", a ajouté M. Tine.
 
"On a déjà demandé aux enseignants de prendre toutes les dispositions pour démarrer les cours le 5 octobre (mercredi prochain). Même si c’est avec cinq élèves, les cours démarreront, parce que s’il a une ardoise et une barre de craie, nous pensons que l’élève peut démarrer les cours. Les fournitures et autres intrants pourront être réglés après", a-t-il indiqué.
 
L’éducation étant une compétence transférée aux collectivités locales, l’inspecteur Birane Tine estime que celles-ci doivent doter, à temps, les écoles en fournitures pour soulager les parents d’élève.
 
"Pour certaines collectivités locales, ça tarde souvent à se faire, mais il y en a d’autres qui prennent les dispositions à temps pour doter les écoles de ces fournitures-là", a relevé M. Tine.
 
Après une visite effectuée de différentes écoles de la commune de Mbour, les autorités académiques ont relevé que ces établissements sont dans des conditions pouvant leur permettre d’accueillir les élèves en vue d’un démarrage effectif des enseignements-apprentissages.
 
Si l’inspecteur de l’éducation se dit optimiste quant à un démarrage des cours le jour de la rentrée, il est à signaler des écoles qui risquent de ne pas pouvoir accueillir les apprenants mercredi prochain.
 
Ainsi de l’école élémentaire de Médine extension, dans la commune de Mbour, dont le chef de quartier a d’ailleurs interpellé, dimanche, autorités éducatives et bonnes volontés, pour leur demander de contribuer à débarrer cet établissement d’enseignement élémentaire de ses ordures et herbes.
 
 


L'APS

Agence de Presse Sénégalaise
Toute l'actualité sénégalaise

Adresse: Corniche-Ouest x Rue 5 Medina, BP 117, Dakar
Tél: (221) 33 821 14 27 / (221) 33 823 16 67
Fax: (221) 33 822 07 67
Email: apscom.mark@gmail.com

Nos partenaires

-->