Mbour : des dispositions prises pour une
APS
SENEGAL-EDUCATION

Mbour : des dispositions prises pour une "reprise sans risque" des cours (préfet)

Mbour, 16 mai (APS) - Toutes les dispositions sont prises pour une ’’reprise sans risque’’ des enseignements /apprentissages dans le département de Mbour (ouest), a affirmé son préfet, Mor Talla Tine.
 
M. Tine a présidé vendredi une réunion du Comité départemental de développement (CDD) sur la reprise des enseignements /apprentissages, prévue le 2 juin prochain.
 
La réouverture des écoles sera accompagnée par un certain nombre de mesures notamment l’interdiction de vendre de la nourriture à l’intérieur et aux alentours immédiats des écoles, a assuré le préfet.
 
"Des dispositions sont préconisées pour que les écoles qui disposent de murs de clôture soit fermée systématiquement et qu’il ne soit admis à l’intérieur que les élèves et le corps enseignant", a-t-il insisté, déclarant que des patrouilles seront effectuées par la Police et la Gendarmerie.
 
La question de l’hygiène et de la propreté des établissements scolaires a aussi été évoquée au cours du CDD. Ainsi, le chef de l’exécutif départemental a engagé les maires, en rapport avec la sous-brigade d’hygiène pour que, sans délai, des opérations de nettoiement et de désinfection soient effectuées avant la date butoir du 25 mai 2020.
 
Les parties prenantes, particulièrement les organisations syndicales ont posé le problème de retour des enseignants qui étaient partis dans leurs foyers respectifs à la suite de la fermeture des écoles.
 
Le préfet les a rassurées, indiquant que le gouvernement est en train de prendre les dispositions appropriées pour faciliter, dans la période du 18 au 25 mai, leur retour.
 
Interpellé sur le nombre pléthorique d’élèves dans les salles de classes qui pourrait constituer un vecteur de propagation du coronavirus, Mor Talla Tine a souligné qu’il a été retenu que le nombre d’élèves ne dépasse pas vingt.
 
"Cela va nécessiter le réaménagement du calendrier de chaque classe, en s’appuyant sur deux leviers : la rotation et, au besoin, la réduction des horaires", a-t-il dit.

ADE/ASB