Matam :
APS
SENEGAL-EDUCATION

Matam : "bonne présence’’ des enseignants dans les écoles (gouverneur)

Matam, 4 oct (APS) - L’adjoint au gouverneur de la région de Matam chargé des affaires administratives, Thierno Souleymane Sow, a fait état jeudi d’une "bonne présence" des enseignants dans les écoles de l’élémentaire, du préscolaire et du secondaire, au premier jour de la rentrée scolaire.

"Quelques absences qu’on peut justifier" sont cependant à déplorer, a-t-il dit à la fin de sa visite traditionnelle des écoles dans le cadre de la rentrée scolaire 2018-2019.
 
Ce déplacement l’a conduit à l’école préscolaire de Matam 1, l’école élémentaire de Matam1, au lycée de Matam, au CEM et au lycée de Ourossogui ainsi qu’à Danthiady. 
 
M. Sow était notamment accompagné de l’inspecteur d’académie, Mbaye Babou, et de l’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF), Serigne Bamba Seck.
 
"Par rapport au concept +oubi tey jang tey (démarrer les enseignements dès le premier jour de la rentrée), les autorités administrative et scolaire ont fait le nécessaire. Elles ont tenu des réunions. Néanmoins, dans quelques établissements, on a remarqué que les élèves ne sont pas au rendez-vous", a-t-il déploré.
 
L’adjoint au gouverneur de Matam chargé des affaires administratives, a cependant adressé "un grand remerciement et des félicitations à l’école élémentaire de Danthiady où ce concept est très respecté".
 
Quant à l’IA, il a rappelé qu’il avait été donné comme instructions de démarrer les cours dès ce jeudi. "Et nous en avons fait le constat au lycée de Matam et de Ourossogui relativement aux instructions du gouverneur et du ministre de l’Education nationale ; lorsqu’il y a au moins deux élèves, on commence les cours", a poursuivi Mbaye Babou.
 
"L’autre aspect, ce sont les parents d’élèves. Le secondaire, c’est de grands élèves. Et nous avons dit au président de l’Union des associations régionales des parents d’élèves de mobiliser les parents pour qu’ils disent aux enfants de venir à l’école", a-t-il ajouté.
 
Il a confié que les IEF de Kanel et Ranérou Ferlo qui étaient en tournée dans les écoles, disent avoir fait le même constat qu’a Matam.
 


ADS/ASG/BK