Mamadou Talla préconise des offres de formation ’’plus innovantes et dynamiques’’
APS
SENEGAL-EDUCATION-FORMATION

Mamadou Talla préconise des offres de formation ’’plus innovantes et dynamiques’’

Dakar, 6 oct (APS) - Le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla, souhaite des offres de formation plus innovantes et dynamiques dans le management et le pilotage de secteur.
 
"On doit être innovant et dynamique dans nos offres de formation et dans le management et le pilotage de l’ensemble des centres de formation", a-t-il déclaré vendredi à l’ouverture de la première Foire des Innovations en éducation et formation, une initiative de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP).
 
Mamadou Talla a annoncé que son département a décidé de mettre en place un cadre national de concertation pour encourager les innovations, en partant du postulat selon lequel le monde est "en perpétuelle mutation’’, ce qui doit amener à rester "dynamique dans les positions".
 
"Depuis plus de deux ans, l’adéquation formation prend forme parce que c’est le secteur privé qui travaille avec le ministère dans l’identification des secteurs, des créneaux et des niveaux de qualification des jeunes à former", a-t-il affirmé.
 
Cela a permis selon lui d’identifier des secteurs porteurs et de développer des compétences en fonction des demandes du secteur privé. 
 
Dans cette perspective, la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP) constitue "un partenaire idéal", dont les initiatives visent ’’le bien de l’école sénégalaise’’, a estimé le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat.
 
Aux yeux de Mamadou Talla, cette Foire des innovations en éducation et formation "démontre qu’on peut pousser les synergies et motiver les acteurs à aller dans ce sens de l’innovation".
 
La COSYDEP "a su innover en invitant les partenaires sociaux, les parents d’élèves, les syndicats, les élèves, autant d’organisations diverses qui n’avaient pas à priori de points communs d’être ensemble pour le bien de l’apprenant, de l’élève", a-t-il souligné.
 
L’idée de cette foire visait à "montrer aux Sénégalais que les innovations, les solutions sont là par rapport aux enjeux en termes d’apprentissage, d’éducation et de formation. Il reste à utiliser cette synergie pour transformer ce pays dans le sens du développement durable", a expliqué le président du conseil d’administration de la COSYDEP, Moussa Mbaye.
 
Pour M. Mbaye, un tour des exposants "donne une idée de toute l’ingénierie que des Sénégalais au quotidien mettent en œuvre pour voir comment faire accéder les non-voyants au savoir, pour que le numérique soit accessible aux tout petits", entre autres exemples.
 
"Chacun a sa place dans l’effort pour la construction d’une école de qualité accessible à tous", a-t-il rappelé, 
 
De l’avis du secrétaire général du Cadre unitaire des syndicats du moyen secondaire (CUSEMS), Abdoulaye Ndoye, l’initiative de cette foire "doit être inscrite dans l’Agenda de l’école et du système éducatif". 
 
 
 
 
 

ADL/BK