Parité favorable aux filles au CFEE et à l’entrée en sixième, résultat d’une ’’longue bataille’’ (inspecteur)
APS
SENEGAL-EDUCATION-ANALYSE

Parité favorable aux filles au CFEE et à l’entrée en sixième, résultat d’une ’’longue bataille’’ (inspecteur)

Louga, 20 juin (APS) - Les effectifs de l’examen du certificat de fin d’études élémentaire (CFEE) et du concours de l’entrée en sixième rendent compte d’une parité favorable aux filles, plus nombreuses cette année à se présenter à ces examens que les garçons, a constaté mardi l’inspecteur d’académie de Louga, Omar Ndiaye, louant le résultat d’une ’’longue bataille’’ des acteurs de l’éducation.
 
"Partout, que ce soit à Linguère, Kébémer, Louga et même sur l’ensemble du territoire" national, "la parité est favorable aux filles", avec "une nette prédominance" des filles (7424) sur les garçons (6818), sur un total estimé de 14242 candidates et candidats à l’échelle régionale, a constaté l’inspecteur Ndiaye.
 
Il lie cette nouvelle situation aux "retombées d’une longue lutte avec les campagnes menées par le gouvernement et ses partenaires pour la scolarisation des filles et les différentes stratégies mises en place pour encourager les filles à fréquenter les classes et à y rester".
 
Selon M. Ndiaye, "cette réalité va jusque dans les niveaux supérieurs où les effectifs restent favorables aux filles qui sont en train également de gagner la bataille de la qualité".
 
A propos du déroulement proprement dit de l’examen du CFEE et du concours d’entrée en sixième, dont les épreuves ont débuté mardi pour deux jours, il dit n’avoir noté ’’aucun problème’’, après un tour dans cinq centres d’examen, si ce n’est "quelques absences" de candidats libres qu’il explique par la coïncidence avec les compostions.
 
L’inspecteur d’académie de Louga s’entretenait avec des journalistes, après cette tournée des centres qu’il a effectuée en compagnie des autorités administratives.
 
"Ceux qui reprennent sont en général les candidats libres et ces examens peuvent coïncider avec la période des compositions dans les classes de sixième", analyse l’inspecteur Ndiaye, en attendant d’en avoir "une lecture plus précise".
 
L’adjoint administratif du gouverneur Amdy Mbengue a quant à lui relevé des absences de surveillants, pour lesquelles il a "demandé des explications". 
 


AMD/BK