Les concertations partenariales,
APS
SENEGAL-EDUCATION-DIALOGUE

Les concertations partenariales, "un mécanisme de dialogue social permanent" (présidente HCDS)

Saly-Portudal (Mbour), 24 sept (APS) – Les concertations partenariales annuelles constituent "un mécanisme de dialogue social permanent" entre le ministère de l’Education nationale et les acteurs du système éducatif, a affirmé la présidente du Haut conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye.
 
"Les performances scolaires constituent un objectif commun autour duquel peuvent se fédérer les attentes respectives des différentes familles d’acteurs que sont le gouvernement, les parents d’élève et les enseignants", a souligné Mme Ndiaye.
 
La présidente du HCDS participait à la deuxième édition des concertations partenariales annuelles ouvertes samedi à Saly-Portudal (Mbour, ouest) par le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam. 
 
"La satisfaction quasi-simultanée et durable de ces attentes respectives nécessite, d’une part, une confiance commune de tous les acteurs au système éducatif et, d’autre part, une confiance entre ces mêmes acteurs", a indiqué la présidente du HCDS. 
 
Pour ce faire, elle estime qu’il convient de réunir, périodiquement, ces acteurs au niveau des plateformes de discussions pour susciter une complicité entre eux et construire "une vision partagée" autour de la finalité du système éducatif. 
 
Dans cette même approche inclusive, les membres du HCDS se réuniront les 28 et 29 septembre prochains à Saly-Portudal dans le cadre d’une session prérentrée scolaire.
 
Le thème sera axé sur : "Contribution à la consolidation de la stabilité du climat social dans le secteur public de l’éducation et de la formation par la mise en œuvre des accords et le renforcement des capacités des acteurs ". 
 
"Nous essaierons de jouer notre partition dans l’amélioration de la conduite des processus de dialogue et des négociations entre les acteurs, en renforçant les aptitudes en matière de dialogue social et de négociation collective", a fait valoir Innocence Ntap Ndiaye. 
 
Elle a rappelé que son institution a, dans le plan d’actions adossé au pacte de stabilité sociale et d’émergence économique, un objectif qui lui est assigné par le gouvernement de formation des acteurs sociaux.

ADE/ASB