Les BST, preuve de la volonté de l’Etat de concrétiser ses engagements (ministre)
APS
SENEGAL-EDUCATION-INFRASTRUCTURES

Les BST, preuve de la volonté de l’Etat de concrétiser ses engagements (ministre)

Kaolack, 27 oct (APS) – La construction et l’équipement d’une vingtaine de blocs scientifiques et technologiques (BST) à travers le pays traduisent l’engagement du gouvernement à mettre œuvre les directives présidentielles relatives aux assises de l’éducation et de la formation, a souligné, vendredi à Kaolack (centre), Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale.

"Ceux qui doutent de la mise en œuvre de la conclusion des assises de l’éducation et de la formation doivent savoir tous les actes que nous posons, visent à mettre en œuvre les décisions présidentielles relatives à ces assises", a-t-il déclaré lors de la cérémonie d’inauguration du BST de Dialagne, à Kaolack.

Le gouvernement a notamment réservé une partie du Programme d’amélioration de la qualité de l’éducation de base (PAQUEB) à la construction d’une vingtaine de BST à travers le pays et à la réhabilitation de huit autres qui existaient déjà.

"La construction et la réhabilitation de ces BST entrent dans le cadre de la promotion des mathématiques et des sciences au cycle moyen, [une] directive [...] des assises de l’éducation et de la formation à travers la réorientation de l’éducation vers les sciences les mathématiques la technologie, l’entrepreneuriat et le numérique", a rappelé Serigne Mbaye Thiam.

"Ces BST couvrent toutes les régions du Sénégal pour un coût de construction de 4,6 milliards de francs CFA. Ils sont équipés en matériel informatique, en matériel de laboratoire de sciences physiques, des sciences de la vie et de la terre et d’économie familiale", a-t-il souligné.

Il a ajouté : "Nous n’avons pas construit seulement les BST. Nous avons également incité les collèges à s’orienter vers l’enseignement des mathématiques et des sciences".

Au total, 300 collèges ont bénéficié de projets d’établissement orientés vers la promotion des mathématiques et des sciences pour un coût global de 1,5 milliard de francs, selon le ministre de l’Education nationale. Il est ainsi revenu sur la portée de cette initiative dont les résultats commencent à répondre aux attentes.

"Ces projets commencent à produire des résultats. Nous voulons que plus d’élèves de 3ème intègrent les séries scientifiques", a-t-il indiqué.

"En 2015, on avait 29 % d’élèves qui allaient en seconde. En 2016, nous avons eu 34 % et 35 % en 2017. Dans certaines académies nous avons eu 40 % au niveau des collèges bénéficiaires de ce programme", a-t-il révélé.

Cette manifestation entre dans le cadre d’une tournée du ministre de l’Education nationale à Kaolack. Il s’est notamment rendu sur le chantier du Centre régional de formation des personnels de l’éducation. Il a également procédé à l’inauguration des locaux de l’inspection d’académie.

Serigne Mbaye Thiam a également procédé en compagnie de l’ambassadeur du Canada au Sénégal, Lise Filiatrault, au lancement officiel du Projet de préservation des manuels scolaires financé par la coopération canadienne pour une durée de trois ans. 

AFD/AKS/ASG/ASB