Le RFEEG demande aux enseignants de regagner les classes
APS
SENEGAL-EDUCATION

Le RFEEG demande aux enseignants de regagner les classes

Dakar, 25 avr (APS) – Le Réseau des femmes enseignantes pour l’éthique et l’égalité du Genre (RFEEG) demande aux enseignants de regagner les classes pour ’’éviter de compromettre l’avenir des élèves’’.
 
’’Nous demandons aux enseignants de reprendre le chemin des classes pour éviter de compromettre l’avenir des élèves’’, a déclaré, mercredi, Maimouna Cissokho, la présidente nationale du Réseau lors d’un point de presse sur la crise de l’éducation.
 
Elle appelle ’’tous les acteurs du secteur de l’éducation à l’apaisement et à la concorde’’, tout en implorant ’’la flexibilité et la magnanimité des responsables syndicaux’’.
 
’’S’il est vrai que personne ne doit renoncer à ses principes, la gravité de la situation de l’école sénégalaise recommande que l’on puisse sacrifier ses préférences sur l’autel de l’intérêt supérieur et vital de la nation’’, a dit la présidente.
 
Selon elle, ‘’le combat pour le respect des engagements pris par l’Etat à l’égard des enseignants, quel que légitime qu’il puisse être, doit laisser une chance à la recherche de compromis par la conciliation entre lutte et négociation’’.
 
Pour cette nécessaire recherche de compromis, Mme Cissokho invite les syndicalistes à ‘’prendre en considération les engagements de l’Etat du Sénégal envers le personnel enseignant’’.
 
Elle a cité, entre autres, l’augmentation de l’indemnité de logement de 60 000 FCFA à 85 000 FCFA, l’augmentation du salaire des vacataires, et le plan d’apurement sur trois ans des rappels à hauteur de 20 et 25 milliards par an jusqu’à épuisement total.
 
A l’en croire, ‘’la génération actuelle ne mérite pas une année blanche, au moment où ses contemporains africains s’acheminent vers leurs examens de validation de leur année scolaire’’.
 
Elle regrette ‘’le climat de tension ambiant ainsi que l’attitude surenchère’’ qui ’’plombent toute garantie d’un accord imminent’’.
 
Le RFEEG est une association qui regroupe les enseignants sans distinction d’opinion politique ou syndicale. Elle oeuvre pour la promotion des droits des femmes et l’apaisement du climat social dans le secteur éducatif et la lutte contre les violences basées sur le genre.

Le Réseau ’’réaffirme son engagement pour le suivi du respect des accords par le gouvernement’’.
 

MK/OID