Le quantum horaire est un intrant important pour la qualité des enseignements-apprentissages (DEE)
APS
SENEGAL-EDUCATION

Le quantum horaire est un intrant important pour la qualité des enseignements-apprentissages (DEE)



Saly-Portudal (Mbour), 1er sept (APS) – Le quantum horaire, constitue ’’un intrant important’’ pour la qualité des enseignements-apprentissages, a soutenu Khady Diop Mbodji, directrice de l’enseignement élémentaire (DEE) au ministère de l’Education nationale.


Elle présidait jeudi le démarrage des travaux de l’atelier de bilan de l’année scolaire 2015/2016 au niveau du sous-secteur de l’enseignement élémentaire.

Selon Mme Mbodji, il faut régler le problème lié à la gestion du temps d’apprentissage des élèves de l’élémentaire qui est, en partie, du à des perturbations.


Cet atelier qui prend fin vendredi, regroupe, entre autres, tous les inspecteurs d’académie (IA) et les inspecteurs de l’éducation et de la formation (IEF) du pays.

Il s’agit d’une occasion pour les acteurs de dégager des perspectives d’orientation pour la prochaine année scolaire et d’apprécier les résultats du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE).


‘’Nous avons, quand même, une petite satisfaction parce que des efforts importants ont été faits à tous les niveaux. Ainsi, de 37% en 2014-2015, nous sommes passés à 58,30% cette année. Ce qui constitue un bond significatif’’, a salué Mme Mbodji.


Pour elle, cet atelier sera mis à profit pour voir quels ont été les facteurs déterminants et voir aussi comment davantage faire pour que les résultats soient encore meilleurs les années à venir, ‘’malgré les perturbations comme celles que nous avons connues’’.


‘’A cause des perturbations cyclique, on a souvent des difficultés pour respecter le quantum horaire. Mais nous avons su développer des stratégies, des contournements, pour que le quantum horaire soit respecté, malgré les grèves et autres perturbations’’, a-t-elle souligné.


C’est dans cette optique que la DEE a inscrit dans ses activités le renforcement pédagogique qui, selon elle, permet à l’élève, même s’il perdait des heures officielles, de pouvoir les récupérer à travers des activités de soutien scolaire.

L’objectif étant de permettre aux élèves qui sont dans les trois premières classes de l’élémentaire de pouvoir se rattraper par rapport à leurs difficultés.


En d’autres termes, cela va permettre à tous les élèves qui n’ont pas atteint les seuils de maîtrise en lecture et en mathématiques d’être pris en charge pendant les vacances, dans le cadre de sessions de rattrapage qui sont différentes des cours de vacances.


‘’Ces sessions de rattrapage son encadrées scientifiquement et conduites de manière rigoureuse à travers des évaluations pour permettre à ces élèves-là d’évoluer et d’atteindre les seuils souhaités en lecture’’, a expliqué Khady Diop Mbodji.


ADE/OID