Le président Macky Sall va être nommé champion des cantines scolaires en septembre
APS
SENEGAL-EDUCATION-ALIMENTATION

Le président Macky Sall va être nommé champion des cantines scolaires en septembre

Saly-Portudal (Mbour), 5 juil (APS) - Le président sénégalais Macky Sall sera nommé "champion des cantines scolaires" à partir de septembre prochain, à New York, aux Etats-Unis, à l’occasion du sommet sur les systèmes alimentaires, a annoncé lundi la représentante-résidente du Programme alimentaire mondial (PAM) au Sénégal, Fatiha Terki. 
 
"Son excellence Monsieur le président de la République du Sénégal, Macky Sall, va être nommé comme champion des cantines scolaires. Ça va donner énormément de visibilité à l’engagement sans faille du gouvernement du Sénégal pour élargir la couverture du pays en cantines scolaires", a-t-elle déclaré.
 
Elle en a fait la révélation à Saly-Portudal (Mbour, ouest), à l’occasion de la mise en place d’un réseau des parlementaires pour la promotion de l’alimentation scolaire et la modernisation des daaras (REPAS).
 
Au cours de cette rencontre, elle a aussi annoncé le lancement d’une coalition mondiale sur l’alimentation lors du sommet de New York.  
 
"Il s’agit d’une initiative lancée par les présidents français, Emmanuel Macron et finlandais, Sauli Niinisto, avec le Sénégal comme partie prenante importante, dans l’établissement et le lancement d’une coalition sur l’alimentation scolaire qui va voir le jour à New York, au mois de septembre prochain, au cours de l’Assemblée générale des Nations unies et en marge du sommet sur les systèmes alimentaires", a précisé la responsable du PAM. 
 
Elle a indiqué que la création du REPAS se situe dans le prolongement de la volonté du président Macky Sall.
 
Ce dernier, considérant "le rôle important" que joue l’alimentation scolaire dans le développement du capital humain, a décidé de lancer un "Programme présidentiel de cantines scolaires" (PPCS) dans les zones rurales et périurbaines.
 
Le but consiste à assurer à tous les écoliers de meilleures conditions d’apprentissage et de réussite scolaire, souligne Fatiha Terki.
 
Elle précise que "cette décision majeure entre en droite ligne de l’adoption, par l’Union africaine (UA), de l’approche +Alimentation scolaire basée sur la production locale+ comme un +instrument clé pour l’atteinte des objectifs d’accès à l’école pour tous les enfants et la réduction des disparités liées à la pauvreté+", a dit Mme Terki. 
 
Selon elle, elle est à "mettre en lien avec les orientations de la stratégie continentale de l’éducation pour l’Afrique (CESA) 2016-2025 et l’Agenda 2063 pour le développement de l’Afrique".

Le "Programme présidentiel de cantines scolaires" (PPCS) dans les zones rurales et périurbaines est élaboré par le ministère de l’Education nationale avec le soutien du PAM.
 
Elle devrait toucher, au terme de sa phase initiale de cinq ans, 1,6 million d’enfants des écoles élémentaires publiques situées en zones rurales et périurbaines dans les 14 régions du Sénégal, soit 70% des élèves de l’élémentaire public.
 
Fatiha Terki s’est dite "persuadée que le REPAS constituera un important instrument de plaidoyer qui permettra d’accompagner efficacement la mise en œuvre des importantes actions établies par le ministère de l’Education nationale (…) pour encadrer la politique d’alimentation scolaire au Sénégal et assurer sa durabilité".
 
Parmi ces actions, elle a cité le renforcement du cadre politique et légal de l’alimentation scolaire à travers notamment l’instauration d’une loi sur l’alimentation, ainsi que la mise en place d’un financement durable, d’un groupe multisectoriel de l’alimentation et de la nutrition à l’école impliquant tous les acteurs concernés.
 


ADE/ASG/BK