Le HCDS veut adopter
APS
SENEGAL-SOCIETE

Le HCDS veut adopter "une approche préventive" pour prévenir les conflits

Saly-Portudal (Mbour), 26 sept (APS) – La présidente du Haut Conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye, a réaffirmé mardi la volonté de son institution de mettre en œuvre "une approche préventive" consistant à promouvoir et à mettre en place des "mécanismes innovants de veille sociale" dans les secteurs enregistrant un taux élevé de conflictualité.

Selon elle, cette démarche a conduit la HCDS à accompagner le Comité de dialogue social du secteur de l’éducation et de la formation, afin qu’il puisse "pleinement" jouer son rôle dans la consolidation de relations professionnelles.

​Innocence Ntap Ndiaye s’exprimait dans le cadre de la session pré-rentrée scolaire 2017-2018 initiée par le HCDS et dont le thème est : "Consolider la stabilité du climat social dans le secteur public de l’éducation et de la formation par la mise en œuvre des accords et le renforcement des capacités des acteurs". 

Elle s’est réjouie du processus en cours de renouvellement des organes de ce comité de dialogue qui, à terme, avec la détermination des différentes parties prenantes, devrait lui garantir "une plus grande efficacité". Selon elle, il est possible, après des années d’instabilité du système éducatif, de mettre un terme à cette spirale de crises qui érode le quantum horaire et affecte les performances scolaires.

"Sous ce rapport, je salue à leur juste mesure les attitudes adoptées et les actions déployées par tous les acteurs du système éducatif. Leur posture d’introspection, d’adhésion à la rationalisation du cadre des relations professionnelles et le développement d’initiatives de mise en place de cadres d’échanges sont autant d’éléments qui traduisent leur appropriation des mécanismes du dialogue social", a-t-elle relevé.

Elle a profité de l’occasion pour rappeler qu’au-delà des dispositions normatives appropriées, la conduite d’un dialogue social de qualité requiert une volonté affichée des parties d’aborder "sereinement" leurs préoccupations respectives, en vue d’une résolution pacifique, des partenariats représentatifs et des cadres ou des mécanismes adaptés de dialogue social. 

ADE/ASG/ASB